SALLE 1  -1919 -1935 L’ERE ANDRE CITROEN : OSER ET S’EXPOSER SALLE 2 - LES EXPEDITIONS. L’EXEMPLE DE LA CROISIERE NOIRE SALLE 3  - LES DERNIERES REALISATIONS D’ANDRE CITROEN ET LA REPRISE PAR MICHELIN SALLE 4 - 1955 -1970  ARTS GRAPHIQUES ET PUBLICITE : L’ART FAIT VENDRE SALLE 5  -1970-1990 - EN AVANT CITROEN  - LES  ANNEES RSCG SALLE 6 -. 1990 - 2000 : VOUS N’IMAGINEZ PAS TOUT CE QUE CITROEN PEUT FAIRE POUR VOUS

Histoire du logo

En 1925, la Tour Eiffel devient la tour Citroën

La traversée de Charles Lindbergh

La caravane Citroën

La signalisation routière

L’usine instrument de communication

Vente à crédit et assurance

Citroën et le marketing de l’enfant

Le réseau

La communication par l’architecture :
le style citroën à travers le monde

 

SALLE 1 (1919 -1935)
L’ERE ANDRE citroën : OSER ET S’EXPOSER

La communication par l’architecture :
le style citroën à travers le monde

Maurice-Jacques Ravazé architecte, assisté de Wybo et Lagrange dirige le Service Architecture intégré. Il conseille les concessionnaires dans l’agencement fonctionnel de leurs garages et contribue à renforcer l’identité de la marque, le client doit y sentir toute la modernité et l’esprit d’innovation Citroën (espaces d’accueil, façades, éclairage nocturne.)


Le style Citroën s’illustre par de grandes réalisations tant à Paris (pavillon citroën à l’Exposition coloniale de 1931, les garages Marbeuf et des Champs-Elysées) qu’en province (Lyon qu’André Citroën qualifie à son inauguration en 1932 «de plus beau garage du monde», Toulouse, Strasbourg, Bordeaux ) et à l’étranger (Saïgon, Sydney etc) .

Le Palais des Expositions Citroën (Place de l’Europe) inauguré le 31 septembre 1931 réunit sur 15 000 m2 un espace d’exposition pour 300 véhicules, une station de graissage, un cinéma qui diffuse les films ethnographiques tournés en Afrique et en Chine et des petits films techniques, des salles d’expositions pour tous les objets ramenés des trois expéditions, un salon de thé, un stand de vente des jouets, un kiosque à journaux.

Le garage Banville construit en 1926 comprend huit niveaux de boxes, une piscine, trois courts de tennis, un étage de départ de golf, le tout sur seize niveaux y compris une rampe d’accès monumentale célèbre pour ses courses de côte.

En 1932 pour la concession de Bruxelles, il est envisagé «une ville Citroën » sorte de complexe plus abouti encore que le Palais des Expositions de Paris.