Le palier du premier étage ouvre à droite sur un corridor menant à la bibliothèque du comte Guido Henckel von Donnersmarck. Cette vaste pièce, que Pierre Manguin a conçue comme un lieu austère, dans une dominante noire, donne sur le jardin d’été, dans le calme propice à l’étude. Le superbe plafond à caissons bordés d’or, porte l’inscription HISTORIA ERUDITIO ET POESIS.

La cheminée de marbre noir, incrusté de lapis-lazuli, est supportée par deux figures de la Renommée, tandis que le médaillon rectangulaire du manteau est orné d’une allégorie de l’Étude lisant. Un grand miroir dominant la cheminée porte à son fronton les lettres B et G entrelacées. Deux autres miroirs, placés dans les coins de la pièce, démultiplient l’espace.

Aux portes de bois noirci le jeune Jules Dalou a sculpté des personnifications des arts, dans un esprit maniériste.

Un impressionnant meuble bibliothèque (disparu), dessiné par Pierre Manguin, occupait le mur du fond.