Bracelet Visage de Chimère ou Naïade, vers 1935

Alberto Giacometti (Suisse, 1901 - Suisse, 1966)
Non signé
Bronze à l’écu
Diam. 0,08
Don de M. Jean-Pierre Mock en mémoire de Erica Brausen
Inv. 2010.27.1
© Succession Giacometti / ADAGP, Paris

Alberto Giacometti a réalisé de très rares bijoux pour Elsa Schiaparelli, autour de 1935 : quelques boutons, une fausse pièce de monnaie, un motif de tête (conçue pour être montée sur des boîtes à cigare) et enfin ce modèle de bracelet. Le visage formant motif central rappelle par son modelé les figures féminines qui ornent certaines lampes en bronze ou plâtre conçues par Giacometti à la même époque pour le décorateur Jean-Michel Franck. La longue chevelure en vague de la naïade forme le cercle du bracelet, réalisé dans la technique du bronze « à l’écu » provenant de la fonte d’écus traditionnellement versés par les gens d’un village, pour offrir une dot à une jeune fille sans famille ou sans fortune personnelle. Le métal ainsi obtenu a comme inconvénient de s’oxyder très vite en devenant verdâtre. L’exemplaire offert au musée possède un pedigree prestigieux : il a été vendu vers 1940 à Erica Brausen (1908-1992), qui a fondé et dirigé de 1946 à 1973 la Hannover Gallery à Londres, considérée comme l’une des plus importantes galeries d’art contemporain de son époque. La galeriste a transmis par testament ce bracelet à Mr. Jean-Pierre Mock, qui fut son principal collaborateur. Il est aujourd’hui l’un des membres du Comité d’administration de l’association Alberto Giacometti.

Frédéric Bodet