Au tournant des années 1950-1960, le boom économique favorise l’épanouissement de la société de consommation. Promus par des éditeurs dynamiques tels que Kartell, Danese, Brionvega, Olivetti ou encore Arteluce et Flos, le design italien bénéficie peu à peu d’une reconnaissance et d’un succès international. Le développement industriel de ces maisons se fait alors grâce aux figures majeures de Joe Colombo, Ettore Sottsass, les frères Castiglioni, Enzo Mari…

Du mobilier multifonctionnel à l’électroménager, leurs créations incarnent une vision démocratique et moderne du quotidien, célébrée par les réseaux commerciaux et publicitaires de l’époque, mais aussi par les grandes expositions telles que la Triennale de Milan, dans un contexte d’après-guerre imprégné par un grand besoin de renouveau.