« Les Forges de Vulcain » ou « Vulcain présentant à Vénus des armes pour Enée »

« Les Forges de Vulcain » ou « Vulcain présentant à Vénus des armes pour Enée »

François Boucher (1703-1770)
Paris, 1756
Huile sur toile, esquisse en grisaille, cadre en chêne sculpté et redoré, vers 1730-1740
Legs Émilie Yznaga, duchesse de Manchester, 1949
Inv. 36231
© MAD

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque

Écoutez le commentaire audio de cette œuvre

Cette peinture en grisaille est typique du goût à l’époque rocaille pour ces œuvres d’une facture spontanée. Témoignage du feu de l’invention de l’artiste, ces esquisses sont collectionnées pour elles-mêmes bien qu’elles restent souvent un outil dans le parcours de création. François Boucher prépare ici la composition d’un carton de tapisserie, celui de la suite des « Amours des dieux » tissée en 1757, ou celle d’un grand tableau religieux, le maître-autel de l’église Saint-Louis de Versailles. Certaines ne sont pas destinées à être transcrites en polychromie et constituent plus librement une œuvre en soi, comme le Psyché et l’Amour.