Les murs de cette pièce sont lambrissés de chêne naturel qui encadre des tapisseries d’Aubusson représentant les fables de La Fontaine. Le mobilier est composé notamment de deux chaises « voyeuses » livrées par Jean-Baptiste-Claude Séné pour le salon turc de Madame Elisabeth à Montreuil et d’un grand secrétaire à cylindre estampillé Claude-Charles Saunier placé dans l’alcôve. Une Bacchante par Elisabeth Vigée Lebrun, des pendules, baromètres, candélabres, vases, choisis et disposés avec rigueur par Moïse de Camondo complètent le décor.