Conférences

Bijoux d’artistes

De Alexandre Calder à Jeff Koons, en passant par Max Ernst, Pablo Picasso, Niki de Saint Phalle, César, Takis ou encore Louise Bourgeois, nombreux sont les artistes modernes et contemporains à s’être intéressés aux bijoux. Diane Venet, collectionneuse de bijoux depuis plus de 30 ans, nous fait partager sa passion en nous racontant l’histoire de cette collection. Inspirée, éclairée, elle est le fruit de rencontres, de coups de coeur… Elle est aussi un témoignage des courants artistiques qui se multiplient entre les années 1950 et 1970... Avec Diane Venet et Karine Lacquemant.

Mercredi 14 mars 2018 de 18:30 à 20:00 Réserver

Dubuffet ou l'idée festive : Jean Dubuffet – l’Outil photographique

L’exposition « Jean Dubuffet – L’Outil photographique » présentée l’été dernier aux Rencontres d’Arles, et reprise prochainement au Musée de l’Elysée à Lausanne (30 mai – 23 septembre 2018), opère un revirement complet du regard sur l’abondant fonds photographique conservé à la Fondation Dubuffet. Il s’agit d’une relecture adoptant le point de vue de Jean Dubuffet, de celui-là même qui a constitué ce fonds, pour le considérer dans son ensemble et non plus comme seule source d’images documentant son œuvre.   Anne Lacoste et Sophie Webel, co-commissaires de l’exposition, présentent les différentes pratiques de la photographie par Dubuffet, qui évoluent durant son parcours avec les perfectionnements du médium. Rien d’étonnant pour l’artiste qui déclare : « l’art doit naître du matériau et de l’outil ». A chaque période correspond un nouveau procédé technique qui va du négatif verre au Polaroid et à la diapositive en passant par les vues stéréoscopiques couleur (produites avec le Vérascope).   Chaque nouveau procédé technique génère une nouvelle pratique, une nouvelle application. L’outil au service de l’artiste pour la diffusion, la documentation et la création de ses œuvres.

Mercredi 21 mars 2018 de 18:30 à 20:00 Réserver

Les rendez-vous graphiques : Sylvia Tournerie

Tous les deux mois, un graphiste est invité à évoquer son parcours et certains de ses projets. Rendez-vous organisés par Amélie Gastaut, conservatrice, Design graphique, Musée des Arts Décoratifs.

Mercredi 28 mars 2018 de 18:30 à 20:00 Réserver

Questions de style : Vases étrusques et sièges curules, les formes antiques [4/5]

« Déclinaisons du vase antique au XIXe siècle », Odile Cavalier, conservateur en chef du patrimoine, musée Calvet, Avignon ; « Lampes « argonaute » et théières « pestum », l’Antique revisité de la manufacture de Sèvres », Virginie Desrante, conservateur du patrimoine, Service des musées de France, Anaïs Boucher, conservateur du patrimoine, Musée d’archéologie nationale Saint-Germain-en-Laye ; « L’influence des modèles antiques pour les sièges à dossier ajouré », Yves Carlier, conservateur général du patrimoine, musée national du château de Versailles.

Après avoir étudié la redécouverte et le goût pour la Renaissance puis le XVIIIe siècle, le séminaire organisé par Les Arts Décoratifs et le musée du Louvre aborde en 2017-2018 la place de l’Antiquité dans les arts décoratifs français du XIXe siècle. Il s’agit d’interroger le regard que porte le XIXe siècle sur celui qui l’a précédé et de définir une chronologie précise des mouvements de création, de réappropriation et de migration des formes, des motifs et des typologies qui irriguent tous les domaines des arts décoratifs. Structuré en cinq séances, ce séminaire confrontera des spécialistes du XIXe siècle et l’Antiquité afin de décomposer les mécanismes de formation de cet historicisme.

Mercredi 4 avril 2018 de 18:30 à 20:00 Réserver

Les rendez-vous du papier peint : Importer du rêve, les papiers peints chinois au XVIIIe siècle

Au nom de la Compagnie des Indes apparaissent dans l’imaginaire collectif les exotiques épices, cotonnades colorées, porcelaines et laques, mais rarement les papiers peints. Bien qu’arrivés tardivement dans les cargaisons et dans des proportions réduites, ces derniers, spécialité chinoise, connurent cependant un grand succès commercial en France grâce à leurs séduisants décors, à leur originalité et à leur coût relativement réduit.

Cette conférence se propose de retracer les circuits commerciaux empruntés par les papiers peints au XVIIIe siècle, lorsque les Compagnies des Indes purent enfin aborder à Canton et se fournir directement sur le riche marché chinois. Après l’arrivée des vaisseaux et leur déchargement à Lorient, quels acteurs (intermédiaires, transporteurs et autres) intervenaient pour les transporter et les livrer dans les boutiques des marchands merciers, leurs principaux débiteurs ? Quelle était la clientèle intéressée par ce type de produit ? Quels étaient les différents emplois de ces papiers peints dans les intérieurs, tant sur les murs que sur les meubles ? Quelles étaient les raisons de leur succès ? Leur matière fragile explique la disparition progressive de la plupart de ces décors dans les intérieurs et sur les meubles au gré de l’évolution des goûts et leur grande rareté de nos jours. À l’égale des porcelaines et des laques, les papiers peints chinois stimulèrent l’imagination des artistes européens et des techniciens qui souhaitèrent rivaliser avec ces productions. Les recherches participèrent au développement des manufactures de papier peint en France, dont la célèbre Réveillon, et à la diffusion du papier peint dans le décor intérieur.

Avec Stéphane Castelluccio, chargé de recherche au CNRS HDR, Centre André Chastel UMR 8150.

Jeudi 5 avril 2018 de 18:30 à 20:00 Réserver

Du mannequin : entre la vitrine de la boutique et celle du musée

Pour présenter le vêtement, le mannequin est incontournable. Mais la vente et la muséographie ne répondent pas aux mêmes objectifs, ni aux mêmes contraintes. Le mannequin commercial use de toute sa séduction pour pousser à la consommation immédiate de la dernière mode, alors que son homologue de musée doit concilier exposition et conservation des modes. Ils convergent tous deux à mettre en valeur un vêtement hors de portée du visiteur, leurs évolutions ont été historiquement façonnées par des modèles communs, notamment les Expositions universelles successives. Rencontre entre Joséphine Pellas, responsable de l’atelier de mise en exposition au sein du département des collections du Musée des Arts Décoratifs et Erwan de Fligué, auteur d’« Une histoire du mannequin de vitrine » (Flammarion).

Mercredi 11 avril 2018 de 18:30 à 20:00 Réserver

Questions de style : Le néo-grec [5/5]

« Un nouveau regard sur l’Antiquité : le décor néo-grec », Olivier Gabet, directeur du musée des Arts décoratifs ; « Sèvres, terre fertile de l’art néo-grec », Sébastien Quéquet, chargé des programmes culturels, Musée des Arts décoratifs ; « Des Grecs "modernes" : les sculpteurs et les fabricants dans le bronze d’ameublement au XIXe siècle », Sabine Lubliner-Mattatia, docteur en histoire de l’art.

Après avoir étudié la redécouverte et le goût pour la Renaissance puis le XVIIIe siècle, le séminaire organisé par Les Arts Décoratifs et le musée du Louvre aborde en 2017-2018 la place de l’Antiquité dans les arts décoratifs français du XIXe siècle. Il s’agit d’interroger le regard que porte le XIXe siècle sur celui qui l’a précédé et de définir une chronologie précise des mouvements de création, de réappropriation et de migration des formes, des motifs et des typologies qui irriguent tous les domaines des arts décoratifs. Structuré en cinq séances, ce séminaire confrontera des spécialistes du XIXe siècle et l’Antiquité afin de décomposer les mécanismes de formation de cet historicisme.

Mercredi 6 juin 2018 de 18:30 à 20:00 Réserver

Informations

MAD - salle de conférences
111, rue de Rivoli
75001 Paris

Plan d’accès


• Information jusqu’à la veille de la séance uniquement par courriel : conference@madparis.fr

Tarifs / réservation

Tarifs des conférences
Plein tarif : 5 €
Amis du MAD : 4 €
Étudiants : 2 €


• Réservation en ligne en cliquant sur le bouton « Acheter » situé sous chaque conférence
• Achat possible le jour même en fonction des places disponibles

Téléchargez le programme

Programme des conférences
Janvier / avril 2018
PDF - 683.8 ko
Télécharger

Privatisations

Alexandra Balme, responsable
Tél. : +33 (0)1 44 55 58 82

Laëtitia Charruault, assistante
Tél. : +33 (0)1 44 55 58 50

Courriel : privatisations@madparis.fr