Conférences

Le WONDER LAB, des trésors vivants nationaux français

L’exposition WONDER LAB, présentée au Musée national de Tokyo en 2017, donnait à voir pour la première fois les créations de 15 artisans d’art français. Née de la mise en perspective d’une exception à la fois française (les Maîtres d’Art) et japonaise (les Trésors Nationaux Vivants), WONDER LAB entend questionner une pratique qui est, par excellence, le lieu où le Japon et la France se devaient de dialoguer. Par un processus de création inspiré du Japon de manière formelle, technique ou ornementale, sept d’entre eux – Jean Girel, Michel Heurtault, Sylvain Le Guen, Laurent Nogues, François-Xavier Richard, Pietro Seminelli et Nelly Saunier – ont été conviés à participer à l’exposition « Japon-Japonismes ». Le Musée des Arts Décoratifs accueille ce projet pour une première en France, l’occasion de faire dialoguer les savoir-faire français et japonais.

Avec Gaëlle Dupré, fondatrice de l’agence HEART & crafts, Béatrice Quette, commissaire de l’exposition « Japon-Japonismes », François-Xavier Richard, fondateur de l’Atelier d’Offard, créateur de papier peint à la planche, Sylvain Le Guen, éventailliste et Laurent Nogues, dirigeant fondateur de la société Créanog (création graphique, impression de luxe).

Mercredi 16 janvier 2019 de 18:30 à 20:00 Réserver

« Le sac du Salon d’été : L’affaire Dubuffet / Régie Renault »

À l’occasion de la publication de son ouvrage « Le sac du Salon d’été – L’affaire Dubuffet – Régie Renault » (L’Harmattan), l’un des avocats de Jean Dubuffet, Jean-Robert Bouyeure, revient sur les rebondissements qui ont jalonné l’affaire opposant l’artiste à la Régie Renault. Huit années de procédure, de 1975 à 1983, qui ont défrayé la chronique et dont le dénouement sera pour le moins surprenant.

« Un exceptionnel jardin-sculpture créé pour nous par l’un des plus grands artistes de ce temps », c’est ce que devait être, selon la Régie Renault, le « Salon d’été », destiné à être édifié devant son siège social à Boulogne-Billancourt.

À la fin de l’année 1975, alors que les travaux sont bien avancés, l’entreprise nationale interrompt brutalement la construction et décide de rompre le contrat passé avec Jean Dubuffet. Ce dernier intente alors un procès sur le fondement de son droit moral pour contraindre la Régie à achever l’œuvre et mobilise les milieux artistiques et culturels du monde entier pour soutenir sa cause. Cette « affaire Dubuffet », devenue un cas d’école, est toujours enseignée de nos jours dans les facultés de droit.   Jean-Robert Bouyeure est avocat. Docteur en droit, il est ancien secrétaire de la Conférences des avocats au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation. Auteur de livres de droit, il a également publié un roman de politique-fiction, « Mai 2012 ou l’éclat de rire » (Revue K, 2011) et des recueils de nouvelles, « Le vestiaire des avocats et autres récits incongrus » (Apopsix, 2012) et « Une plaidoirie au pas de course » (Revue K, 2015).

Mercredi 23 janvier 2019 de 18:30 à 20:00 Réserver

Informations

MAD - salle de conférences
111, rue de Rivoli
75001 Paris

Plan d’accès


• Information jusqu’à la veille de la séance uniquement par courriel : conference@madparis.fr

Tarifs / réservation

Tarifs des conférences
Plein tarif : 5 €
Amis du MAD : 4 €
Étudiants : 2 €


• Réservation en ligne en cliquant sur le bouton « Acheter » situé sous chaque conférence
• Achat possible le jour même en fonction des places disponibles

Téléchargez le programme

Programme des conférences
Septembre 2018 / février 2019
PDF - 93.9 ko
Télécharger

Privatisations

Alexandra Balme, responsable
Tél. : +33 (0)1 44 55 58 82

Laëtitia Charruault, assistante
Tél. : +33 (0)1 44 55 58 50

Courriel : privatisations@madparis.fr