Charles Juliet, « Dans la lumière des saisons »

Un visage n’est jamais si beau, si émouvant, qu’à son automne.