Qu’ont en commun David Bowie, Cindy Sherman, Azzdine Alaïa, Jean-Paul Goude, Nan Goldin, Ines van Lamsweerde & Vinoodh Matadin, Oscar Niemeyer ou Karl Lagerfeld ? Visionaire !

Publication alternative, à la liberté artistique et financière totales, au carrefour de la mode et de l’art, Visionaire va vite devenir l’un des magazines indépendants les plus influents de la planète mode. C’est au printemps 1991 que James Kaliardos, maquilleur et Stephen Gan, graphiste et directeur artistique du magazine Detail (qui se sont rencontrés à la Parson’s School de New-York) s’associent à Cecilia Dean, mannequin, pour fonder cette revue, publiée trois par an puis annuellement. « Bookazine », revue de luxe, de mode et d’art, elle est vendue 10 dollars à la librairie Rizzoli de New York, en édition limitée.

Créateurs et personnalités du monde du design, de l’art, de la mode contribuent gracieusement à l’élaboration et à la conception de ses numéros. David Bowie, Cindy Sherman, Azzedine Alaïa, Jean-Paul Goude, Nan Goldin, Inez van Lamsweerde & Vinoodh Matadin, Oscar Niemeyer, Karl Lagerfeld, Comme des Garçons, Hermès… ont ainsi collaboré au magazine, faisant de certains numéros des objets de luxe d’un genre nouveau, parfois sponsorisés par de grandes marques.

Chaque parution est un évènement, chaque numéro, un ouvrage de collection, centré sur un thème  : les sens, le désir, le jeu, la religion, le péché, la religion… D’abord d’une matérialité très simple (le n°1 est imprimé sur des chutes de papier), la revue se complexifie peu à peu, intégrant papiers découpés et collages, concevant des emboitages en carton et rubans pour le n°8, en plexiglas pour le n°5, en bois pour le n°60. Privilégiant la photographie inédite et l’utilisation de matériaux inhabituels dans le monde de l’édition magazine, accompagnant photographes, couturiers, designers, dans le choix de matières et textures, l’équipe de Visionaire laisse de côté le texte, choisit la forme du jeu (n°30, 51), use de la peau, de la fourrure et du papier découpé (n° 33), d’échantillons de tissu (n°22), du cuir (n°32), du parfum (n° 42, n° 47) ou encore du son (n°53).

Plusieurs numéros de la revue sont actuellement présentés à la bibliothèque du Musée des Arts Décoratifs, une sélection parmi la cinquantaine conservée.

Visionaire, une collection constituée grâce aux généreux dons de Francois Beaudot (1999) et Sarah Andelman (2020) ainsi qu’avec le soutien de Fabergé (1999).

Visionaire, un regard sur l’art, la mode, le design.