Bracelet par Vivianna Torun von Bulow-Hübe (dite Torun) et Edward Hald (1883-1980), verrier, vers 1950

Entre 1948 et 1956, Viviane Torun von Bulow-Hübe (dite Torun) partage sa vie entre son atelier de Stockholm en Suède et de longs séjours en France, où elle dispose d’un atelier à Biot à partir de 1956. Ses créations sont considérées comme pionnières et fondamentales pour le renouveau du bijou en France après la guerre avec une attention particulière à l’intégration du bijou sur l’anatomie féminine : « L’art du bijou doit se marier aux contours du corps de la femme, en un mot être sensuel ».