À l’occasion de la vente Rouillac qui s’est tenue le 16 juin 2019, le marchand, collectionneur et antiquaire Benjamin Steinitz a acquis un bureau Art nouveau qu’il a offert au Musée des Arts Décoratifs.

Cette œuvre ayant appartenu à la célèbre courtisane Valtesse de la Bigne (1848-1910) rejoint les collections permanentes du musée. Le Musée des Arts Décoratifs est le seul musée au monde à consacrer une salle de son parcours permanent aux collections réunies par les courtisanes, femmes de goût et de pouvoir de la seconde moitié du XIXe siècle. L’une des plus célèbres, Valtesse de la Bigne, fait le choix inédit de léguer aux musées nationaux son monumental lit de parade en bronze doré exécuté par Édouard Lièvre, chef-d’œuvre qui trône depuis 1911 au musée.

Surmonté d’un baromètre et d’une pendule datée 1905 et dédicacée Valtesse, ce bureau complète l’ameublement Art nouveau qu’elle commande pour sa nouvelle demeure de la Chapelle du Roi à Ville d’Avray où elle s’établit en 1902.

Travaillé en hêtre et plaqué de citronnier de Ceylan, le bureau arbore des lignes galbées et un spectaculaire jeu de contre-courbes dignes de la production des meilleurs ébénistes du début du XXe siècle. Le motif du pavot, décliné en bouton, en fleur et en feuille, orne toutes les facettes du meuble, sous la forme de bronzes dorés finement ciselés et de bois sculpté.

Geste d’une insigne générosité, cette donation permettra au public de découvrir ce chef-d’œuvre très bientôt dans les salles du Musée des Arts Décoratifs.

[() ]