Cette petite table, d’une grande sobriété, campée sur des pieds fins d’acajou massif munis de petites roulettes de laiton qui permettent de la déplacer facilement est entièrement plaquée d’acajou. Son usage était multiple, aussi ce type de meuble est-il qualifié de « table à toutes fins ». Plusieurs ébénistes tels Coulon, Cramer et précisément Jean-François Dubut se spécialisèrent dans ces petites tables. Loin de jouer un rôle essentiel dans l’ordonnancement d’une pièce, ce type de meuble était destiné à apporter du confort. Cette table témoigne également de l’engouement pour l’acajou qui participa au changement de goût qui s’opéra dès 1750. Apprécié pour sa couleur et ses effets tantôt moucheté, rubané, moiré, ronceux, l’acajou se suffit à lui-même. Employé massif et particulièrement dans les petits meubles, ce bois invite l’ébéniste à épurer la ligne.