Dépoussiérage et décollage du papier collé au dos du « Projet de guéridon » de la maison Guéret

© Rémi Freyermuth

Ce grand dessin de guéridon néo-Boulle, à échelle d’exécution, a été réalisé par la maison Guéret, une maison d’ébénisterie active dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Il était plié en cinq dans un album, où il avait pris la poussière. Un des premiers gestes du restaurateur du patrimoine a été de nettoyer la surface avec une petite éponge douce, comme le sont celles qui permettent de se démaquiller. La couleur de l’éponge a viré au gris au fur et à mesure du travail de dépoussiérage. C’est une bonne indication de l’avancement du travail. La restauration s’est ensuite poursuivie au verso, où des fragments de papier avaient été collés sur des déchirures. Pour les retirer sans dommage pour le dessin, le restaurateur a découpé et appliqué une plaque de gel sur les fragments de papier à décoller. L’humidité contenue dans le gel est passée progressivement au travers du papier et a hydraté la colle. Une action mécanique de grattage des fragments de papier est alors devenue possible, la colle assouplie n’offrant plus de résistance.