Avec Alexandre Humbert, designer en résidence d’artiste pour une année au sein du Musée des Arts Décoratifs, l’objet devient matière à création. Il n’est plus le résultat d’un processus créatif mais le point de départ d’une narration, le héros d’un film, lui-même nouvel objet de design. L’objet se multiplie et se démultiplie, pour devenir par l’image et le son, une nouvelle œuvre, sensible et poétique. Lors du confinement, le musée des Arts décoratifs lui a ouvert ses portes afin qu’il réalise un film de 9’26 min sur le thème de l’impatience, impatience des œuvres à retrouver un public.

With Alexandre Humbert, designer-in-residence for a year at the Musée des Arts Décoratifs, the object has become a material for creation. It is no longer the result of a creative process, but the departure point for a narration, the hero of a film, which in itself becomes a new piece of design. The object is multiplied and augmented, becoming, through image and sound, a new work that is sensitive and poetic. During the confinement, the Musée des Arts Décoratifs opened its doors for him so that he could create a 9’26-minute film on the theme of impatience : the eagerness of the works to come back into contact with their audience.