Valérie Hermans, céramiste, puise son inspiration dans la céramique chinoise. « La lumière de ce printemps 2020 était si transparente et chaude, nous étions confinés à la maison et à l’atelier baigné de cette atmosphère. Le matin et le soir les tonalités du ciel m’ont guidées vers des violines, des bleus sombres, des turquoises et des roses qui manquaient à ma palette de couvertes moirées. A la cuisson, la texture se révèle sèche, granuleuse ou douce comme de la soie. Inspirée par les fruits et légumes du jardin, cette « famille » modelée en porcelaine cherche à scintiller grâce à la lumière. »

Ceramicist Valerie Hermans takes her inspiration from Chinese ceramics. “The light in the spring of 2020 was so transparent and warm ; we were confined at home and in the studio, bathed in this atmosphere. In the morning and evening the tones in the sky guided me towards deep purples, dark blues, turquoises and pinks that were missing in my palette of iridescent glazes. When fired, the texture reveals itself as dry, granular or soft like silk. Inspired by fruits and vegetables from the garden, this “family” modeled in porcelain seeks to shimmer in the light.”

Forme organique
Les Cadoles-Château (Bourgogne), 2020
Porcelaine, couverte moirée
Prêt de la galerie Arcanes, Paris
© DR