[…] Objets de collection et fonds d’atelier, les collections du musée illustrent toute la gamme des œuvres sur papier, depuis les académies et les feuilles d’études jusqu’aux poncifs, aux maquettes, aux calques d’exécution, aux copies pour la reproduction, aux tirages, aux collages ou aux empreintes. Différents types d’inventeurs s’y côtoient, artistes célèbres, dessinateurs industriels, modestes artisans. Dans un même ensemble typologique, un modèle de meuble dû à un architecte, dont le dessin lui-même est une œuvre d’art qui intègre les codes propres à la représentation figurée, voisine avec des projets faits par des menuisiers, qui font fi de la perspective ou de l’élégance du dessin pour se concentrer sur la transmission d’informations pratiques.

François Boucher, Projet pour une horloge, vers 1765
Don en souvenir d’Émile Perrin, membre de l’Institut, hommage de son fils Henri Émile, 1909
© MAD, Paris

Cette histoire humaine et institutionnelle particulière explique la part des maîtres anciens, notamment ceux du XVIIIe siècle, tant aimés de Chennevières, de Maciet et de Perrin, l’importance des fonds des producteurs de la fin du XIXe siècle, associés aux débuts de l’institution, l’extraordinaire floraison d’œuvres de l’Art déco. Elle permet aussi de comprendre que les collections soient polarisées autour de quelques fabriques, agences ou artistes plutôt que représentatives des productions d’une période, ce que seule une politique soutenue d’achats ciblés autoriserait. Si elle offre une vision exceptionnellement vaste de la création artistique du XVe au XXIe siècle, celle-ci n’est ni encyclopédique, ni systématique. […]

Les chercheurs savaient que le fonds ancien constituait un gisement de découvertes non tari en plein cœur de Paris. […] Projets de grands et petits maîtres pour l’architecture, les jardins, la sculpture, la peinture, la mode, les meubles, les objets, les bijoux, exécutés par des artistes et des artisans pour faire émerger des formes ou pour donner des indications précises aux spécialistes qui les mettront à exécution, dessins au tracé libre ou à la technicité achevée, formes simples ou fantaisies ornementales, chefs-d’œuvre isolés ou séries…, la collection du musée semble offrir toutes les gammes à l’amateur, autoriser tous les cheminements à travers six siècles de création.