Les dessins de sièges permettent, en ciblant une typologie d’objet spécifique, de mettre en avant une grande variété de travaux : des croquis et des études préparatoires de projet, au plus proche de la pensée du créateur, des calques d’exécution ou encore des dessins d’ensemble et d’ambiance dont le caractère esthétique doit convaincre une potentielle clientèle. On peut ainsi suivre, grâce au dessin, la naissance d’une idée et sa transmission à des collaborateurs. […]

  • Joe Colombo (Milan, 1930 – id. 1971), « Esquisse du siège Tube Chair », 1969
    Graphite sur papier vélin. Inv. 2001.125.3.3. Achat grâce au mécénat de Fabergé, 2001
    © MAD, Paris
  • Jacques de Lajoüe, Projet de cadre à décor rocaille, deuxième quart du XVIIIe siècle
    © MAD, Paris

Un dessin de siège peut également servir de document de présentation auprès de potentiels éditeurs ou clients. Que l’objet soit isolé ou mis en scène dans un ensemble, l’objectif d’un tel dessin est de séduire. Les annotations techniques s’effacent et font place à une représentation au trait net, propre, souvent rehaussé de couleurs. La forme de ces dessins varie cependant en fonction de leur auteur. Celui-ci peut être un concepteur de modèles, comme Emilio Terry et Jean Royère, ou un fabricant, par exemple un menuisier ou un ébéniste.