Chaise Ombre

Charlotte Perriand (1903-1999)
Japon, 1954
Édition Tendo
Contreplaqué cintré teinté
Achat grâce au mécénat de Michel et Hélène David-Weill, 2002
Inv. 2002.62.1-3
© ADAGP, Paris / MAD, Paris / photo : Jean Tholance

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque

Après un premier séjour au début des années 1940, Charlotte Perriand retourne au Japon entre 1953 et 1954. Primordiales dans son œuvre, ses expériences nippones vont nourrir largement ses créations. Conçues au Japon en 1954 pour l’exposition « Synthèse des Arts », ces chaises légères et empilables évoquent la tradition japonaise de l’origami. Comme une feuille de papier, elles prennent forme au gré de pliages subtils grâce au contreplaqué cintré.