Pendule à poser À la gloire d’Henri IV

Pendule à poser À la gloire d’Henri IV

Jean-Gabriel Imbert dit l’aîné, horloger
Élie Barbezat, émailleur
Vers 1778
Bronzes ciselés et dorés, marbre
Inv. 2014.112.19
© MAD, Paris / photo : Jean Tholance

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque

À la suite de la publication par Voltaire de La Henriade, poème à la gloire d’Henri IV écrit en 1728, un regain d’intérêt se fit sentir pour le premier souverain Bourbon. Un des rois les plus populaires, qui une fois la paix rétablie, avait rendu au peuple sa prospérité passée.

Cette pendule à sujet historique s’inscrit dans la mouvance de la commande, par le comte d’Angiviller, directeur des bâtiments du roi, d’une importante série de sculptures à la gloire des grands hommes, entre 1776 et 1787.

Écoutez le timbre de cette pendule