Pendule à poser dite à la Bacchante

Michel-François Piolaine, horloger
Paris, vers 1785
Bronzes ciselés et dorés, bronze patiné, marbre blanc
Inv. 2014.112.22
© MAD, Paris / photo : Jean Tholance

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque

Sur le sommet du cadran, une bacchante lascive est en train de vider une coupe de vin. Elle semble faire partie d’un cortège de Bacchanales. Dans l’Antiquité, ces fêtes religieuses étaient organisées en l’honneur de Bacchus, dieu du vin, de l’ivresse et des débordements, notamment sexuels. Les boucs montés par des putti ailés aux fronts ceints de pampres ainsi que les guirlandes de grappes en bronze doré participent du thème bachique.

Écoutez le timbre de cette pendule