Pendule dite religieuse

Nicolas Gribelin, horloger
Paris, vers 1680
Chêne plaqué d’écaille de tortue, bronzes ciselés et dorés
Inv. 2014.112.1
© MAD, Paris / photo : Jean Tholance

Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque

Le nom donné à la pendule dérive probablement de sa forme : avec ses pilastres et ses arcatures elle s’apparente à une façade d’église. Nicolas Gribelin est une figure importante de l’horlogerie parisienne de la seconde moitié du XVIIe siècle. La console sur laquelle elle repose n’est pas d’origine.

Écoutez le timbre de cette pendule