Venus de Constantinople et installés à Paris en 1869, le comte Abraham- Béhor de Camondo (1829-1889) et son frère Nissim (1830-1889) choisissent de s’établir avec leur famille en bordure du parc Monceau. La périphérie sud du parc fait alors l’objet d’une opération de lotissement par les frères Pereire afin d’y élever des hôtels particuliers de prestige. En juin 1870, ils acquièrent deux terrains mitoyens au 61 et 63 rue de Monceau.

L’exposition présentée par le Musée Nissim de Camondo dévoile, du 17 octobre 2019 au 15 mars 2020, une sélection de documents et d’acquisitions récentes qui renseignent de façon détaillée sur l’architecture, la décoration, l’ameublement et les collections d’œuvres d’art de cette demeure d’exception que le comte Abraham-Béhor fait construire par l’architecte Denis-Louis Destors (1816-1882) au 61, rue de Monceau.