Colloque : « Marchandes d’art XIXe-XXIe siècles »

du 13 au 15 novembre 2019

Le programme de recherche Marchandes (XIXe-XXIe siècles) se tiendra au Musée des Arts Décoratifs à Paris, et sera décliné en deux étapes, d’une durée de trois jours chacune :

• 13, 14 et 15 novembre 2019 : trois journées consacrées aux femmes dans le commerce de l’art, en France, du XIXe siècle à la Seconde Guerre mondiale
• Mai 2020 : trois journées consacrées aux femmes dans le commerce de l’art, dans le monde, du XIXe siècle à l’immédiat d’après-guerre.

Informations pratiques

Musée des Arts Décoratifs - salle de conférences
111, rue de Rivoli
75001 Paris

Plan d’accès

ENTRÉE LIBRE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES


Programme du colloque Marchandes d’art XIXe-XXIe siècles
Télécharger (305.1 ko)

Ce colloque a bénéficié du soutien d’Axa XL Art & Lifestyle

Présentation du projet

Le projet de recherche Marchandes (XIXe-XXIe siècles) propose un accès encore inexploré au champ du marché de l’art international, par ailleurs abondamment documenté. Il fait apparaître que la diversité du métier de « marchand d’art » déborde la simple considération des figures héroïques masculines, comme Paul Durand-Ruel, Ambroise Vollard, Paul Rosenberg, Daniel Kahnweiler et Leo Castelli…

Denise René
© DR

Quand les seules études des galeries, essentiellement dirigées par des hommes, laissent dans l’ombre l’autre part du marché de l’art : les femmes. L’héritage et le mariage demeurent à la fin du XIXe siècle, et pour quelques décennies encore, des facteurs décisifs de la condition féminine ; l’histoire met cependant également en lumière des trajectoires d’audacieuses qui s’imposèrent dans ce monde du marché de l’art, malgré la réprobation de la société. Par l’ampleur de leur présence et la diversité de leurs approches, ces marchandes d’art ont joué un rôle incontestable et décisif, qui demeure méconnu et très peu analysé dans sa spécificité. Les femmes ont pourtant considérablement contribué à la rénovation de la profession dépréciée de marchand d’art, muée au fil de la première moitié du XXe siècle en l’acception plus moderne de « galeriste ».

https://marchandesdart.weebly.com

Un premier état des lieux

Ce projet transdisciplinaire interrogera durant ce colloque découpé en trois étapes, le champ de la recherche à l’aune de l’histoire, de l’histoire de l’art, de la sociologie et de l’économie, des gender studies, et des recherches sur les médias. Il ambitionne de faire mieux connaître ce pan qui croise l’étude des artistes, de la réception-critique, de la médiation, du marché, des questions de provenance, et des gender studies, en valorisant les recherches en cours initiées sur ces actrices du marché de l’art. Une étude préliminaire démontre que, symétriquement aux académies qui ont progressivement admis les femmes en leur réservant l’enseignement des matières décoratives, les premières marchandes ont également investi le champ du mobilier et du design autant que de l’art. Ce colloque n’est ainsi pas circonscrit aux seules marchandes de tableaux et de sculptures, mais restera également ouvert aux marchandes de mobiliers et aux autres formes d’art.

Programme

Médiation assurée par le comité scientifique : Marianne Le Morvan, Cloé Pitiot et Denise Vernerey-Laplace.

Communications de 30 minutes suivies de 15 minutes de questions du public.

Mercredi 13 novembre 2019

LES PIONNIÈRES

10h15
Marie-Rosalie Serrure par Néguine Mathieux, conservatrice du Patrimoine est directrice de la Recherche et des Collections au Musée du Louvre

11h
Pause

11h30
Eileen Gray par Cloé Pitiot, conservatrice en charge des collections modernes et contemporaines depuis 2018 au Musée des Arts Décoratifs à Paris

12h15
Iris Clert par Servin Bergeret, docteur en histoire de l’art contemporain et enseignant

15h-17h
Visite de la galerie Denise René, avec Denis Kilian

Jeudi 14 novembre 2019

LES MARCHANDES D’ART PENDANT L’OCCUPATION

9h30
Hedwige Zak par Marc Masurovsky, co-fondateur du projet HARP (Holocaust Art Restitution Project), membre du conseil d’administration et ancien directeur de la recherche à HARP

10h15
Berthe Weill par Marianne Le Morvan, docteure en Histoire de l’Art

11h
Pause

11h30
Louise Leiris par Mathilde Garcia-Rivière, étudiante en Master Droit du marché de l’art et du patrimoine artistique (Paris II-Assas)

12h15
Käte Perls par Gitta Ho, docteur en Histoire de l’Art, chercheuse et enseignante

14h30-16h30
Visite : présentation des collections de la bibliothèque du Musée des Arts Décoratifs par Lysiane Allinieu (inscr. à l’adresse : marchandesdart@gmail.com)

Vendredi 15 novembre 2019

LA PART DE L’UNE ET DE L’AUTRE

9h30
Yvonne et Christian Zervos par Chara Kolokytha, docteure et chercheuse en histoire de l’art

10h15
Lucie Weill et ses successeurs par Monsieur Quillardet, neveu de Lucie Weill

11h
Pause

11h30
Aino Aalto et Maire Gullichsen par Nina Stritzler-Levine, directrice de la galerie et directrice des affaires de conservation au Bard Graduate Center de New York

12h15
Denise René par Denise Vernerey-Laplace, docteure en Histoire et Civilisations et chercheuse associée au Centre Georg Simmel (EHESS/CNRS)

15h-17h
Visite : galerie Anne et Jean-Claude Lahumière par Diane Lahumière