L’exposition commence par A comme Architecture. On y verra aussi bien cette reconstitution par un architecte français du XVIe siècle, Jacques Androuet du Cerceau, du Temple antique de Janus, dont les vestiges venaient d’être découverts à Rome, que le projet de Pavillon des Renseignements et du Tourisme de Robert Mallet-Stevens, véritable manifeste de l’architecture moderne pour l’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes de 1925.

En ces temps de confinement, l’évasion par le rêve et l’imagination est plus que jamais nécessaire. Quelle forme aurait pour vous une architecture idéale ?