EUGÈNE GRASSET (1845-1917)

JPEG - 16.2 ko
Eugène Grasset
Joseph Uzanne, Album Mariani, Librairie Henri Floury, Paris, vol III, 1897
BNF

Eugène Grasset est né à Lausanne le 25 mai 1845. Après des études d’architecture en Suisse, il quitte son pays natal pour la France, puis il parcourt l’Égypte, où il découvre l’art antique.

A la fin de l’année 1871, il s’installe à Paris et trouve une place chez un fabricant de tissus d’ameublement. Il s’enthousiasme alors pour les théories de l’architecture de Viollet-le-Duc et partage son admiration pour l’art gothique.

Animé par l’engouement de ses contemporains pour les arts de l’Extrême-Orient, il assemble peu à peu une collection d’objets d’art asiatiques, d’estampes et d’illustrations japonaises. Cette passion le rapproche du collectionneur et imprimeur Charles Gillot qui lui demande en 1877 de créer le mobilier de son hôtel particulier de la rue Madame à Paris et d’illustrer plusieurs ouvrages, comme Le Petit Nab (1882) et la Légende des Quatre Fils Aymon (1883). Plus tard, Eugène Grasset se fait connaître par ses illustrations d’affiches et de cartes postales.

Il dessine aussi des tissus, des papiers peints et des vitraux religieux et profanes, appliquant son style à tous les domaines de la décoration. En 1890, il dessine pour les éditions Larousse le célèbre emblème de « La Semeuse » soufflant une fleur de pissenlit. Considéré comme l’un des représentants majeurs de l’Art nouveau, il meurt à Sceaux en 1917.