Un salon sous le Second Empire

Sous le Second Empire (1852-1870), l’éclectisme qui mêle les styles Louis XIV, Louis XV et Louis XVI triomphe. Le mobilier en papier mâché, laqué noir et incrusté de nacre, aux lignes rocaille directement héritées du XVIIIe siècle, donne une impression de luxe dans les intérieurs bourgeois bien que sa production soit industrielle. Les sièges capitonnés au rembourrage épais envahissent les salons. Dans la lignée des théories hygiénistes de Haussmann, le thème floral se répand dans le décor du papier peint, des vases et des meubles. De nouvelles pièces apparaissent, comme les vérandas et les jardins d’hiver.


Les trois tableaux présentés dans la salle Second Empire (« La Véranda de la Princesse Mathilde » par Sébastien-Charles Giraud, « Le Repos au hamac » et « Le Repas des Cygnes » par Eugène Giraud) Les trois tableaux présentés dans le salon Second Empire (« La Véranda de la Princesse Mathilde » par Sébastien-Charles Giraud, « Le Repos au hamac » et « Le Repas des Cygnes » par Eugène Giraud) sont actuellement prêtés au palais Fesch d’Ajaccio pour l’exposition « Un soir chez la princesse Mathilde, Une Bonaparte et les Arts » du 26 juin au 30 septembre 2019.

En attendant leur retour, trois papiers peints inédits des Manufactures Zuber et Jules Desfossés (un beau bouquet de fleurs, un paysage des Alpes et un médaillon représentant l’Impératrice Eugénie) ont été sortis des réserves et sont actuellement visibles dans cette salle.

Écoutez le commentaire audio de cette salle