La salle de conférences des Arts Décoratifs est un lieu de rencontres, conférences et débats. Sa programmation se construit en écho aux expositions accueillies dans l’institution et aux problématiques culturelles, historiques ou actuelles.

Conférence
François Azambourg

Dans le cadre de l’exposition « Légèretés manifestes » qui lui est consacrée au musée des Arts décoratifs de Paris, le designer François Azambourg évoquera aux côtés de l’architecte et professeur Philippe Louguet son parcours et les éléments fondateurs de son travail. De ses premiers travaux d’étudiant aux créations les plus récentes, tout dans le parcours de François Azambourg témoigne d’une volonté d’explorer le potentiel expressif des procédés de fabrication et de mise en forme des matériaux. Cette conversation sera l’occasion pour le designer d’aborder les enjeux écologiques de notre temps, la quête perpétuelle de légèreté ou encore l’économie de moyens, mais aussi son approche de l’industrie, ou encore celle de l’artisanat qu’il considère comme un laboratoire de l’industrie.

Interventions :
François Azambourg est designer et enseignant. Titulaire de nombreux prix (Grand Prix du Design de Paris en 2004, prix de la Villa Médicis hors les murs en 2003). François Azambourg a plus récemment été lauréat de la Villa Kujoyama. Il enseigne également à L’ENSCI.
Philippe Louguet est architecte, professeur à l’école d’architecture de Lille depuis 1977, professeur à l’école Camondo depuis 1986, mais aussi président des archives d’architecture du Nord.
Cloé Pitiot (modératrice) Conservatrice au musée des Arts décoratifs, département moderne et contemporain

Entrée libre sur réservation en ligne ou sur place le jour même dans la limite des places disponibles.

DURÉE : 1H30

François Azambourg, Vase [Douglas 153], 2020. Verre. Inv. 2020.26 © Les Arts Décoratifs / Christophe Dellière

Jeudi 16 mars 2023 de 18:30 à 20:00 Réserver

Conférence
Jacques Doucet et Moïse de Camondo, une passion pour le XVIIIe siècle

Si la même passion réunit Jacques Doucet et Moïse de Camondo autour du XVIIIe siècle, si les hôtels qu’ils firent bâtir pour accueillir leur collection présentent des points communs, tout différencie ces deux collectionneurs : leur origine, leur façon de collectionner, leur façon de disposer leurs œuvres au sein de leur hôtel et enfin le destin de celles-ci.

Sous forme de conversation, la commissaire de l’exposition « Jacques Doucet et Moïse de Camondo, une passion pour le XVIIIe siècle », présentée au musée Nissim de Camondo, et la conservatrice du musée dialogueront pour, tour à tour, nous faire pénétrer dans l’intimité de ces deux hommes.

À l’issue de cette conférence, vous pourrez acheter et faire dédicacer l’album publié à l’occasion de l’exposition.

Interverventions :
Juliette Trey, directrice adjointe du département des études et de la recherche à l’Institut national d’histoire de l’art
Anne Forray-Carlier, directrice adjointe des musées des Arts Décoratifs, en charge des collections XVIIe et XVIIIe siècles du musée des Arts décoratifs et du musée Nissim de Camondo

Entrée libre sur réservation en ligne ou sur place le jour même dans la limite des places disponibles.

DURÉE : 1H30

© INHA © Les Arts Décoratifs / Jean-Marie del Moral

Jeudi 23 mars 2023 de 18:30 à 20:00 Réserver

Conférence
1914-1939 : la haute couture entre conflit et Années folles

Spécificité parisienne depuis le Second Empire, la haute couture est, en 1910, une puissante industrie qui brille de tous ses feux sur l’univers de la mode. Après les secousses de velours que lui font subir quelques jeunes téméraires, dont Poiret fut le plus fameux, elle va être perturbée, mise à mal par la première guerre mondiale.

Cependant, sa vitalité reprendra rapidement en 1919, insufflée par des femmes de poigne : Gabrielle Chanel, Madeleine Vionnet, Jeanne Lanvin, Elsa Schiaparelli, etc. Constat éclatant : la haute couture sera avant tout féminine.

La conférence sera l’opportunité de rappeler les apports des unes et des autres.

Intervention :
Jean-Noël Vigoureux-Loridon, historien du costume et de la mode, enseignant-chercheur, diplômé de l’École de Louvre.

Entrée libre sur réservation en ligne ou sur place le jour même dans la limite des places disponibles.

DURÉE : 2H

Le bal de la couture à l'opéra, la présentation des mannequins. L'Illustration, 2-03-1929 © DR

Jeudi 25 mai 2023 de 18:30 à 20:30 Réserver

Conférence
La haute couture de 1940 à 1950 : de la Résistance à la renaissance

Occupation, restrictions, rationnement, carte couture, menace de délocalisation… Elle n’en finit pas d’être menacée, la haute couture entre 1940 et 1945. Cependant, l’opiniâtreté de son président Lucien Lelong la sauvera momentanément de la déroute finale.

Et le Théâtre de la Mode en 1945-1946 puis les ouvertures successives de deux nouvelles venues, les maisons Pierre Balmain (1945) puis Christian Dior (1946) redonneront à Paris la place qui fut traditionnellement la sienne dans la création vestimentaire somptuaire : la première !

La conférence sera l’occasion de (re)découvrir la capacité d’adaptation de cette industrie du luxe et de ses représentants : Lelong bien sûr, mais aussi Jacques Fath, Pierre Balmain, Christian Dior et son tout jeune assistant Pierre Cardin, etc., sans oublier d’évoquer la première maison de prêt-à-porter de luxe associée à une maison de couture : Juliette Verneuil.

Intervention :
Jean-Noël Vigoureux-Loridon, historien du costume et de la mode, enseignant-chercheur, diplômé de l’École de Louvre.

Entrée libre sur réservation en ligne ou sur place le jour même dans la limite des places disponibles.

DURÉE : 2H

Lucien Lelong devant l'une des poupées du Théâtre de la Mode. Plaire, 1945, n° 5-6-7. © DR

Mercredi 14 juin 2023 de 18:30 à 20:30 Réserver

Conférence
1870-1910 : la haute couture à la Belle Époque

Rapidement après son apparition à la fin des années 1850, la haute couture rencontre le succès. Afin de répondre aux attentes sans cesse renouvelées d’une clientèle féminine fortunée française et étrangère, de nouvelles maisons de couture sont créées, venant rejoindre la mythique maison Worth dans le panthéon des gloires commerciales parisiennes.

Des hommes, mais aussi des femmes de talent vont enrichir de leur créativité l’univers de la robe, en orientant, dans un sens ou dans l’autre et avec plus ou moins d’éclat, la fameuse « mode de Paris ». La conférence sera l’occasion de découvrir, ou redécouvrir, des solitaires et des fratries de la couture : Doucet, Paquin, Callot Sœurs, Poiret, etc.  

Intervention :
Jean-Noël Vigoureux-Loridon, historien du costume et de la mode, enseignant-chercheur, diplômé de l’École de Louvre.

Entrée libre sur réservation en ligne ou sur place le jour même dans la limite des places disponibles.

DURÉE : 2H

G. Lepape, Les choses de Paul Poiret vues par G. Lepape, 1911 © DR

Jeudi 30 mars 2023 de 18:30 à 20:30 Réserver

Conférence
Le Palace

Le Palace est créé par Fabrice Emaer en 1978. Véritable laboratoire artistique et incubateur de modes de vie et de façons de penser son rapport à l’autre, la discothèque est médiatisée dans la presse et à la télévision. Dans cette boîte de nuit, s’amusent et se rencontrent des designers, des graphistes, des artistes et des musiciens. Tout le monde peut y entrer, seul compte le look.

Espace de mélanges sociaux et culturels, Le Palace est aussi un terrain de reconnaissance pour les communautés et les minorités. Si l’esprit change dès 1983-1984 en raison du décès de Fabrice Emaer, la discothèque demeure mythique. Les invités de la table ronde témoigneront de ce lieu phare de la décennie et évoqueront les moments importants, les soirées et la place de la musique, de la mode et de la photographie.

Interventions :
Adeline André, créatrice de haute couture
Guy Cuevas, artiste multi-directionnel (musique, cinéma, mode, écriture)
Jean Louis Gaillemin, maître de conférences honoraire, Sorbonne Université
Michel Saloff-Coste, artiste et directeur de la Prospective à l'Université catholique de Lille
Élie Schulman, ancien administrateur du Palace
Sébastien Quéquet (modérateur), attaché de conservation au musée des Arts décoratifs, département des arts graphiques, collections photographiques

Entrée libre sur réservation en ligne ou sur place le jour même dans la limite des places disponibles.

DURÉE : 1H30

Michel Saloff-Coste, Soirée Science Fiction, 19 février 1980 © Michel Saloff-Coste

Mercredi 15 février 2023 de 18:30 à 20:00 Réserver

Conférence
Maurice Dufrène et le musée des Arts décoratifs, des expositions aux collections

Actif durant un demi-siècle, Maurice Dufrène (1876-1955) a été une figure artistique particulièrement importante de son temps, non seulement en raison d’une production des plus prolifiques, mais aussi par un engagement pédagogique, associatif et institutionnel qui le placent au cœur des débats afférents aux arts décoratifs. Cette intervention entend livrer, d’une part, un aperçu des différents aspects de sa carrière qui le lient au Musée des Arts décoratifs, qu’il s’agisse de l’entrée, de son vivant, de plusieurs de ses créations dans les collections, de sa participation à différentes expositions organisées au pavillon de Marsan, de son élection en 1918 au conseil d’administration de l’UCAD ou d’une conférence qu’il y donne en 1942. Il s’agira d’autre part de remettre en lumière l’origine des nombreuses œuvres de Dufrène données au musée entre 1968 et 1987 par la famille du constructeur aéronautique Pierre Levasseur. Alors que ce dernier avait un temps financé l’activité du décorateur, elles se révèlent constituer des « vestiges » de la société Maurice Dufrène et Cie, active de 1912 à 1921 au 22, rue Bayard à Paris.

Intervention :
Jérémie Cerman, Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à Sorbonne Université, Jérémie Cerman est spécialiste de l’histoire des arts décoratifs, en particulier aux périodes Art nouveau et Art déco.

Entrée libre sur réservation en ligne ou sur place le jour même dans la limite des places disponibles.

DURÉE : 1H30

Maurice Dufrène, Coiffeuse, vers 1920. Inv. 45726 © Les Arts Décoratifs / Jean Tholance

Jeudi 11 mai 2023 de 18:30 à 20:00 Réserver

Conférence
Pratiques vestimentaires, territoires et sous-cultures dans les années 80

La décennie 1980 évoque souvent les « années fric », celles de la surconsommation, de la frime, de la fête et des célébrités kitsch. En mode, elle est associée à une nouvelle génération de créateurs (Claude Montana, Azzedine Alaïa, Jean Paul Gaultier) qui ne passent plus par la haute couture mais directement par le prêt-à-porter, où les défilés deviennent de véritables shows. Parallèlement, des pratiques vestimentaires issues des sous-cultures se développent, des night-clubs au quartier des Halles, des salles de concert aux terrains vagues. L’idée du look y est primordiale.

Pour se diffuser, les sous-cultures des années 1980 usent de moyens de production culturels hégémoniques, notamment l’édition via la presse alternative.

Ces sous-cultures, des branchés au mouvement hip hop se déterminent également par des territoires particuliers, fréquemment urbains, et par des styles vestimentaires qui répondent à une gestuelle propre ainsi qu’à un certain nombre de règles qui peuvent être explicites comme implicites.

Interventions :
Mathilde Le Corre, co-commissaire de l'exposition « Années 80. Mode, design et graphisme en France » (introduction)
Lola Barillot, historienne de l’Art, diplômée de l’École du Louvre, spécialisée en Histoire de la Mode et du Costume. Elle a également mené des recherches en Anthropologie culturelle et sociale ainsi qu’en Histoire de la Photographie.

Entrée libre sur réservation en ligne ou sur place le jour même dans la limite des places disponibles.

DURÉE : 1H30

Yan Morvan, Docker Boys, 1989 © DR

Mercredi 8 février 2023 de 18:30 à 20:00 Réserver

Conférence
Les « Petits trésors » de la bibliothèque : Présentation des revues de mode masculine

Si les revues de mode féminine abondent, celles consacrées aux élégants soucieux de leur apparence sont beaucoup plus rares. Certaines de ces revues sont conservées à la bibliothèque du musée des Arts décoratifs. Publiées au cours des XIXe et XXe siècles et destinées exclusivement à un lectorat masculin, elles se donnent pour but de guider et conseiller leurs lecteurs en matière d'élégance et de bonnes manières. Ce sont ces revues de mode masculine que nous vous proposons de découvrir pour cette deuxième édition des « Petits trésors » de la bibliothèque.

Entrée libre sur réservation en ligne ou sur place le jour même dans la limite des places disponibles.

DURÉE : 1H

Jean-Claude, la revue de l'homme moderne (détail), n°1 (janvier 1938), 1938. Revue mensuelle ; Réserve PER 28 © DR

Mardi 7 février 2023 de 12:00 à 13:00

Conférence
Totem et la construction d’une identité française du design dans les années 1980

L’histoire du groupe Totem, fondé à Lyon en 1981 par Jacques Bonnot, Frédérick du Chayla, Vincent Lemarchands et Claire Olivès, permet d’examiner la fabrique de l’identité française du design sous un angle nouveau, celui de sa relation ambivalente avec le design italien. Quand, au début des années 1980, Paris frémit de l’émulation autour d'un design français qui n’aurait rien à envier à son célèbre voisin italien, les jeunes ébénistes de Totem traversent les Alpes pour la première fois à l’occasion du Salon du meuble de Milan. La rencontre, d’un point de vue créatif, culturel mais également amical, avec Alchymia, puis Memphis, est, pour le groupe de Lyonnais, révélatrice des parentés stylistiques, sémantiques et méthodologiques qui apparaissent alors clairement entre tous.

À lire au prisme des transferts culturels, ces puissantes affinités intellectuelles et esthétiques entre Memphis et Totem tissent un dialogue fécond entre Milan et Lyon, bien loin de la sphère d’influence parisienne. En interrogeant le rapport entre design et territoire, l’histoire de Totem rappelle le rôle important du design italien dans la construction volontariste d’un modèle français et nous pousse à tester la validité du paradigme national dans la définition de celui-ci.

Interventions :
Jacques Bonnot
Frederick du Chayla
Vincent Lemarchands
Claire Olivès

Conférence animée par Pia Rigaldiès.

Entrée libre sur réservation en ligne ou sur place le jour même dans la limite des places disponibles.

DURÉE : 1H30

Totem inaugure le premier show-room du VIA à Paris, juin 1981 © Christophe Jardin

Jeudi 13 avril 2023 de 18:30 à 20:00 Réserver

Informations

Les Arts Décoratifs - salle de conférences
111, rue de Rivoli
75001 Paris

Plan d’accès


• Information jusqu’à la veille de la séance uniquement par courriel : conference@madparis.fr

Tarifs / réservation

Tarifs des conférences
Plein tarif : 5 €
Amis des Arts Décoratifs : 4 €
Étudiants : 2 €


• Réservation en ligne en cliquant sur le bouton « Réserver » situé sous chaque conférence
• Achat possible le jour même en fonction des places disponibles

Privatisations

Laëtitia Ziller
Tél. : +33 (0)1 44 55 58 50

Nina Vigneron
Tél. : +33 (0)1 44 55 58 82

Courriel : privatisations@madparis.fr

Suivez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter