Certaines rencontres de la salle de conférences ont fait l’objet d’enregistrements sonores. Elles sont désormais disponibles ici, dans l’ordre chronologique, sous forme de podcasts.

Pour être informé(e) des dernières mises en ligne, abonnez-vous à la plateforme Soundcloud.

Syndicat : « Réunion de travail »

Sacha Léopold et François Havegeer travaillent à Paris sous le nom de Syndicat depuis leur participation à la première résidence La Grande Ourse au CAC Parc Saint-Léger en 2012.

Pour des commandes autant que pour des projets auto-initiés de graphisme, leur pratique transdisciplinaire aborde les questions d’originalité, de reproduction et de reproductibilité dans le contexte actuel de l’art. Elle combine leurs connaissances approfondies des techniques d’impression et de fabrication à une approche post-McLuhan rénovée et leur permet de concevoir des livres, des identités visuelles ou des commissariats d’expositions. En 2015 ils fondent « Empire », leur propre maison d’édition.

Syndicat a collaboré à la conception éditoriale et graphique de différents ouvrages monographiques et livres d’artistes avec Éva Barto, Fouad Bouchoucha, Rémi Groussin, Arnaud Labelle Rojoux, Aurélien Mole ou Sarah Tritz. Ils dessinent les identités graphiques de différents centres d’art contemporain dont le Cirva (Marseille, 2011) et la Villa du Parc (Annemasse, 2014). Ils sont également à l’origine des expositions « Monozukuri », consacrées aux techniques d’impression et de fabrication dans le paysage contemporain international. Leurs travaux ont été présentés dans différentes expositions collectives au Centre Pompidou et au Palais de Tokyo, Paris.

Organisée le 12 octobre 2016, la conférence « Réunion de travail » s’intéressait, au delà d’une présentation commentée des projets réalisés depuis 2012, à répertorier un ensemble de projets initiés mais nécessitant aujourd’hui des partenaires culturels et financiers en vue d’une réalisation solide. On y parlait de contenus scientifiques, de recherches et d’argent...

Conférence : « Les rendez-vous graphiques : Réunion de travail, Syndicat » - YouTube
Antoine + Manuel, graphiste et designer

Associés depuis 1993, les graphistes Antoine Audiau et Manuel Warosz ont étendu leur champ d’action de la typographie au mobilier en passant par les wallstickers.

Après la présentation en 2008 de leur papier peint « Fog » conçu pour le WallPaperLab, le Musée des Arts Décoratifs ont offert du 15 janvier au 12 avril 2009 une carte blanche au duo qui a transformé les espaces d’exposition en dévoilant leur univers privé, professionnel et émotionnel.

Dans le cadre d’une conférence organisée le 4 février 2009, ils ont partagé leur travail à quatre mains avec Véronique de la Hougue et Amélie Gastaut, conservatrices au MAD.

Conférence : « Antoine + Manuel, graphiste et designer » - YouTube
Labomatic et le Théâtre Nanterre-Amandiers

À l’occasion d’une conférence donnée au Musée des Arts Décoratifs le 7 octobre 2010, les Labomatic revenaient sur leur parcours. Composés des créatifs Pascal Béjean, Nicolas Ledoux et Frédéric Bortolotti (à l’origine de la revue Bulldozer) et de Béatrice Barou et Marie Diatkine pour le Théâtre Nanterre-Amandiers, les Labomatic sont nés à Paris en 1997 avec l’ambition de mettre en œuvre des projets communs et promouvoir de nouvelles formes d’autonomie artistique et économique. Ce collectif répond à des commandes mais développe aussi des créations plus personnelles et plastiques sous le nom d’Ultralab, label fondé en 2000 (expositions, projets artistiques, publications). À partir de 2002, il a travaillé pour le Théâtre des Amandiers à Nanterre pour lequel il a créé l’identité visuelle et les campagnes des différentes saisons. Labomatic joue aussi souvent que possible un rôle de plate-forme créative polyvalente, aimant à organiser des rencontres entre personnalités issues de diverses disciplines. De cette prise de position a dérivé un certain état d’esprit, une forme d’éthique communautaire, qui a encouragé le groupe à tisser sans cesse de nouveaux liens avec ceux qui se retrouvent dans cette démarche. Les membres de Labomatic se sont séparés en juillet 2008.

Conférence : « Labomatic et le Théâtre Nanterre-Amandiers » - YouTube
Conférence enregistrée le 7 octobre 2010. Durée : 17’56 / EN FRANÇAIS
Olivier Echaudemaison

Olivier Echaudemaison, directeur artistique de la Maison Guerlain, revient sur sa carrière professionnelle et son parcours de créateur avec Pamela Golbin. Avant d’être maquilleur, il est d’abord l’assistant d’Alexandre de Paris, coiffeur star dès les années 60, et crée le métier de coiffeur studio. Maquilleur des têtes couronnées et des célébrités, il est une figure emblématique dans le développement et le renouvellement du marché du maquillage : de la création des couleurs et des textures innovantes jusqu’à la découverte de nouveaux visages pour l’incarner, comme celui de Natalia Vodianova qu’il choisit après avoir rejoint Guerlain en 2000.

Rencontre avec Olivier Echaudemaison
Conférence enregistrée le 6 novembre 2014. Durée : 1’17’24 / EN FRANÇAIS
Jasper Morrison

À l’occasion de l’exposition « Take a seat ! » présentée en 2009, le Musée des Arts Décoratifs propose au public de rencontrer le designer Jasper Morrison. Avec Dominique Forest, conservatrice en chef, collections modernes et contemporaines, il fait part de ses références et influences en matière de sièges. À travers son encyclopédie visuelle, il récupère des formes existantes pour concevoir de nouvelles solutions. Cette rencontre permet ainsi de découvrir sa conception du design et de comprendre la notion d’utile, accolée à sa production. Le souhait de Jasper Morrison est de créer des sièges pour un environnement et de promouvoir un design proche de ses utilisateurs...

Rencontre avec Jasper Morrison
Conférence enregistrée le 24 mars 2009. Durée : 1’09’11 / EN ANGLAIS
Valère Novarina à propos de Jean Dubuffet

Accompagné de Valère Novarina, Pierre Vilar présente la correspondance épistolaire entre Novarina et Jean Dubuffet, de 1978 à mai 1985, veille de la mort de l’artiste. Dans cette correspondance, les deux hommes s’échangent des conseils, des photographies, des documents ; il est beaucoup question de travail, mais aussi d’art brut et de musique. Pierre Vilar souligne la grande énergie et l’incroyable synergie qui circulent entre ces deux créateurs, tous deux épris de liberté. Grand témoin de Dubuffet, Novarina livre également une vision touchante de l’artiste qu’il décrit comme « un saint et un homme d’affaire », un artiste-philosophe dont la pensée vient des mains. 

Rencontre avec Valère Novarina à propos de Jean Dubuffet
Conférence enregistrée le 20 mars 2014. Durée : 46’35 / EN FRANÇAIS
Konstantin Grcic

Le designer allemand Konstantin Grcic est le premier créateur auquel le Musée des Arts Décoratifs a donné une carte blanche, intitulée « Small Talk », dans la galerie d’actualité en 2007. À cette occasion, il choisit de confronter ses œuvres à celles du musée. Cet entretien animé par Dominique Forest, conservatrice en chef, collections modernes et contemporaines, en octobre 2007 est l’occasion de revenir sur son travail, les sources de son écriture minimale et, par contraste, les liens qu’il entretient avec une collection par essence décorative. Le musée comme modèle ou repoussoir ?

Rencontre avec Konstantin Grcic
Conférence enregistrée le 18 octobre 2007. Durée : 1’17’05 / EN ANGLAIS TRADUITE EN FRANÇAIS
Emanuel Ungaro

Dans une volonté de transmission et de partage auprès des étudiants et des jeunes stylistes, Emanuel Ungaro parle de son parcours, depuis son apprentissage avec son père tailleur, puis ses débuts chez Balenciaga, suivis de la création de sa griffe en 1965, jusqu’à son retrait de la mode en 2004. Dans cet entretien rétrospectif mené par Didier Grumbach et Pamela Golbin dans le cadre d’un cycle de conférence sur l’ « Histoire de la mode », Ungaro livre sa vision de cet univers, de la femme et du corps, vision placée sous le signe de l’autonomie et de la liberté.

Rencontre avec Emanuel Ungaro
Conférence enregistrée le 25 septembre 2008. Durée : 1’07’39 / EN FRANÇAIS
Andrea Branzi

Et si le design était « le » protagoniste du XXIe siècle ? Dans cette conférence organisée dans le cadre de l’exposition « In Progress : le design face au progrès » au Grand-Hornu Images, l’architecte et designer Andrea Branzi propose d’envisager la crise comme un temps d’innovations face aux défaillances. Appliquant sa recherche au domaine de l’architecture, et faisant le constat que le modèle européen de la ville ne fonctionne plus, Branzi énonce qu’il faut établir un « nouvelle charte d’Athènes ». La ville doit être vue comme un laboratoire et non un « royaume » des formes rigides et immuables. Le design, par sa capacité d’adaptation, peut faire évoluer cette situation…

Rencontre avec Andrea Branzi
Conférence enregistrée le 24 juin 2010. Durée : 48’47 / EN FRANÇAIS
Elie Top

Après avoir travaillé pour Yves Saint Laurent, Lanvin ou encore Baccarat, Élie Top créé en 2015 sa propre maison de joaillerie. Dans le cadre d’un cycle sur les coulisses de la mode avec Pamela Golbin, et quelques jours après la présentation de sa seconde collection « L’Étoile mystérieuse », le créateur de « joaillerie haute-fantaisie » revient sur ses collaborations, son style télescopant les influences et les inspirations, mêlant mécanismes et poésie, industriel et baroque. Il explique ses processus de création faisant appel aux technologies innovantes et à la main de l’homme, union qui fait selon lui le bijou d’aujourd’hui. Il se livre également dans un dialogue avec le public.

Rencontre avec Elie Top
Conférence enregistrée le 27 janvier 2016. Durée : 49’44 / EN FRANÇAIS
Tomi Ungerer

Quelques jours avant l’ouverture de l’exposition « Une histoire encore ! 50 ans de création à l’école des loisirs », le Musée des Arts Décoratifs propose au public de rencontrer Tomi Ungerer dans le cadre de la projection du film « Tomi Ungerer. L’Esprit frappeur », réalisé par Brad Bernstein en 2012. Tomi Ungerer, dans un jeu de questions-réponses avec le public, parle de son parcours avec un sens de l’humour teinté de provocation et facétie. Il évoque les différentes facettes de son travail : son approche du dessin pour enfant, ses dessins érotiques, son rapport avec les éditeurs internationaux, ainsi que la nécessité pour lui d’un engagement politique.

Rencontre avec Tomi Ungerer
Conférence enregistrée le 29 septembre 2015. Durée : 36’45 / EN FRANÇAIS
Paul Smith

À l’image du cyclisme, de l’architecture, du design ou de la couleur, la photographie fait partie des obsessions de Paul Smith. Fils de photographe, photographe lui-même, Paul Smith était interrogé en anglais à ce sujet par Laurence Benaïm. Qu’il s’agisse de la décoration de ses boutiques aux allures de cabinets de curiosités ou des vêtements photo-imprimés (depuis 1982), la photographie est pour Paul Smith le point de départ d’un véritable « visual diary ». Lors de cette discussion, il se remémorait son enfance, point de départ de sa passion pour la photographie, et parlait de sa pratique aujourd’hui, qui demeure un hobby, et comment il l’envisage par rapport à son activité de styliste.

Rencontre avec Paul Smith
Conférence enregistrée le 17 janvier 2019. Durée : 47’33 / EN ANGLAIS