L’intime, de la chambre aux réseaux sociaux. Du XVIIIe siècle à nos jours

du 16 octobre 2024 au 30 mars 2025

L’intimité est-elle aujourd’hui menacée ou au contraire devenus tyrannique au détriment de la sphère publique ? Que nous disent les objets de notre quotidien sur notre rapport à l’intime et la manière dont il a évolué depuis le XIXe siècle ?

Présenté dans la nef du musée « L’intime, de la chambre aux réseaux sociaux. Du XVIIIe siècle à nos jours » s’inscrit dans une nouvelle programmation réitérative d’expositions d’arts décoratifs et design mettant l’accent sur une approche sociologique. Il s’agit d’une réflexion originale sur la manière dont les objets reflètent les modes de vies et les évolutions de la société.

Le thème choisi est celui du rapport à l’intime et de ses transformations au cours des siècles. Chambre, lits, fauteuils et canapés, paravents, coiffeuses, bourdaloues, chaises percées, baignoires, sex-toys, objets connectés et applications peuplent cette exposition qui explore divers thèmes liés à l’intimité : le sommeil, l’érotisme, la sexualité, la beauté, la toilette, la façon d’être ensemble, la promiscuité ou le désir d’isolement.

Les aspects contemporains de l’intimité sont également explorés, comme ceux engendrés par les réseaux sociaux les nouvelles technologies de surveillance ou encore par les situations de précarité. Des artisans, des artistes et de grands designers des XVIIIe au XXIe siècles sont convoqués à travers ce récit de l’intime, d’Édouard Vuillard à Edgar Degas, des frères Bouroullec à Gaetano Pesce en passant par Superstudio et Archizoom, ou encore de David Hockney à Nan Goldin

Suivez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter