Journée d’études : Biologie et Design autour de Ernst Haeckel

Mercredi 15 décembre 2021

Le biologiste Ernst Haeckel, en publiant ses dessins d’organismes marins vus au microscope, ne se doutait pas du succès qui l’attendait. De la porte monumentale de René Binet, Place de la Concorde, pour l’Exposition Universelle de 1900, au Biodesign et à la 3D d’aujourd’hui, artistes, architectes et designers vont s’inspirer ou exploiter ses « Formes artistiques de la nature » pour renouveler leurs répertoires.

Les Journées d’Études Mathieu Transmissions sont destinées à diffuser la connaissance et à transmettre les savoirs dans le domaine du design et particulièrement de la lumière. En choisissant Biologie et Design, comme thème de cette journée d’étude, Régis Mathieu veut faire connaître au public français un héritage iconographique exceptionnel auquel il a rendu lui-même hommage dans plusieurs de ses créations.

Ayant rendu hommage à Haeckel dans plusieurs de ses créations pour « Mathieu Lustrerie » : lustres Nautilus, Jellyfish, Sea Urchin, lampes et appliques Corail et Cirripedia, Régis Mathieu a voulu célébrer Ernst Haeckel en confiant à Jean Louis Gaillemin l’organisation d’un colloque au Musée des Arts Décoratifs le 15 décembre prochain « Biologie et design autour d’Ernst Haeckel ». Universitaires ou Conservateurs de musée nous feront part de leurs recherches sur l’influence de Haeckel dans les domaines les plus divers : décors, verre, céramique, peinture, architecture et design.

La récente exposition « Les Origines du Monde » au musée d’Orsay, consacrée à Darwin et l’art a révélé l’importance du biologiste Ernst Haeckel. Au plafond de la dernière salle, était suspendu un lustre sphérique du musée océanographique de Monaco inspiré d’un « radiolaire », organisme micro-cellulaire publié par le savant dans ses « Formes artistiques de la nature » (1904), ensemble iconographique consacré principalement aux organismes marins : plancton, algues, coraux et méduses.

Ces planches eurent un grand succès chez les ténors de l’Art nouveau. René Binet s’en inspira pour la porte monumentale de l’exposition de 1900 à Paris, comme Émile Gallé pour ses verreries : « bientôt les méduses cristallines insuffleront des nuances et des galbes inédits aux calices de verre ». Victor Horta à Bruxelles, Hendrik Petrus Berlage à Amsterdam, Herman Obrist ou August Endell à Munich imaginent des papiers peints, tissus, lustres, orfèvreries et céramiques inspirées de Haeckel.

Dans les années 90, l’essor de l’informatique et de la 3D donnent un nouvel élan aux micro structures de Haeckel. Radiolaires digitalisées d’Andrei Jipa, porcelaines d’Arnold Arnen ou de Jonathan Keep, luminaires du studio Bernota ou de Timothy Horn. Le monde de la mode et du show-biz s’en empare, Julia Koerner biodesigner collabore avec Iris van Herpen pour Hybrid Holism (2006) et s’inspire de Haeckel pour sa Venus Dress (collection Porifera (2016). Les planches de Haeckel forment le décor du Vespertine Tour de Björk en 2001.

Les problèmes croissants de bio diversité et de pollution des océans vont faire de « l’inventeur de l’écologie » un nouveau gourou de plateformes communautaires, comme Mediamatic sur le port d’Amsterdam. Symptomatique de ce retour de Haeckel, la collaboration de Vivienne Eastwood et Eastpack pour la collection Save our Oceans (2.006) dont les sacs de plastiques océaniques recyclés sont ornés d’organismes marins en partie tirés des Formes artistiques de la nature.

Programme

9h30
Ouverture par Olivier GABET, directeur du Musée des Arts Décoratifs

9h45
Jean Louis GAILLEMIN, Maître de conférences honoraires Université de Paris-Sorbonne, Méduses et radiolaires des traités scientifiques de Ernst Haeckel aux « Formes artistiques de la nature », contributions à l’ornement

10h30
Jacqueline GOY, Attachée scientifique à l’institut océanographique de Paris, Les décors de l’Institut océanographique de Paris et de Monaco, Ernst Haeckel et Albert Ier

11h15
Jean Luc OLIVIÉ, Conservateur en chef au Musée des Arts Décoratifs, Département moderne et contemporaine, Collection verre, Des créatures de verre de Léopold et Rudolph Blaschka au design contemporain

14h30
Charlotte VIGNON, Directrice du patrimoine et des collections au Musée national de céramique de Sèvres, Formes Vivantes : l’influence d’Haeckel dans l’art céramique

15h30
Thomas SCHLESSER, Directeur de la Fondation Hartung-Bergman, « L’inconscient de l’évolutionnisme d’Odilon Redon à Pierre Huyghe »

16h30
Barry BERGDOLL, Meyer Shapiro Professor of Art History à l’Université de Columbia, Haeckel et l’architecture, de René Binet et Louis Sullivan au Biomorphisme

17h30
Jean Louis GAILLEMIN, Maître de conférences honoraires Université de Paris-Sorbonne, Arts décoratifs, Design et Mode. De l’Art nouveau à la 3D

19h
Régis MATHIEU, Président de Mathieu Lustrerie, Présentation des collections Mathieu Lustrerie inspirées d’Ernst Haeckel
Galerie Régis Mathieu - 2 rue de Miromesnil - Paris 8e

Pratique

Musée des Arts Décoratifs - salle de conférences
111, rue de Rivoli
75001 Paris

Tél. : +33 (0)1 44 55 57 50
Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries
Autobus : 21, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95

• Plan d’accès


Inscriptions sur https://my.weezevent.com/colloque-haeckel
Le pass sanitaire sera demandé.

Comité d’organisation

Colloque organisé par Mathieu Lustrerie au Musée des Arts Décoratifs.





Restons en contact

Abonnez-vous à notre lettre d’information

Espace pro

fond=article-normal}{id_article}{env}