L’Orangerie des Musées de Sens accueille une nouvelle exposition de photographies, en partenariat avec le musée des Arts décoratifs de Paris, consacrée au travail d’Henri Le Secq (1818-1882).

Depuis la fixation de la première image photographique en Bourgogne en 1826, le Sénonais a attiré de nombreux photographes. Henri Le Secq, un des plus importants de sa génération, incité par Eugène Viollet-le-Duc, vient à Sens en 1851 pour y réaliser les premières vues de la ville. Le musée des Arts décoratifs, qui possède une partie de son fonds photographique donnée par son fils en 1905, nous invite, en collaboration avec les Musées de Sens, à découvrir son œuvre au travers de calotypes et cyanotypes originaux.

Ces images incroyables, datant de plus d’un siècle et pleines de poésie et de mystère, témoignent d’une véritable expérimentation dans les rendus et les teintes avec des cadrages modernes et inattendus.

Suivez-nous

Abonnez-vous à notre newsletter

fond=article-normal}{id_article}{env}