Erwan Bouroullec a passé le confinement en Bourgogne. Son travail ne s’est pas vraiment arrêté, mais a pris des formes nouvelles, distantes. Mais le lieu, peu habité avant le confinement, et le fait d’être en famille l’ont aussi amené à produire des objets simples avec les matériaux qui traînaient sur place : tabourets, étagères, lampes, petit bureau de travail. Il a aussi cuit de l’argile retirée des terres alentour, dans un four plus que rudimentaire.

Parallèlement, il a codé de nouveaux logiciels, qui font écho à ses œuvres numériques exposées à la galerie kreo il y a deux ans. L’image présentée ici est le fruit d’un de ces logiciels. Les règles sont simples : les cercles noirs se développent tout en essayant de ne pas toucher les points verts. L’ensemble crée un phénomène d’attraction et de répulsion. La problématique du confinement se trouve presque illustrée dans ces dessins.

Erwan Bouroullec spent the confinement in Burgundy. His work never really stopped, but it took on new forms with remote communication. The space, which had been little inhabited before the confinement, and the fact of being with his family, also raised the question of how to produce simple objects with materials that were lying around on site. Simple functions, stools, a shelving unit, lamps, a small work desk… He also fired clay, extracted from the local earth, in a more than rudimentary oven. At the same time, he coded new software which echoes his digital works presented at the Gallery Kreo two years ago. The image presented here is the fruit of one of these software programs. The rules are simple : the black circles develop, while trying not to touch the green dots. The ensemble creates a phenomenon of attraction and repulsion. These images seem to illustrate the problem of confinement.

Tabourets
Erwan Bouroullec (né en 1976)
France, 2020
Branches de saule et douglas
Branches de tremble et douglas
Prêts du designer
© DR

Restons en contact

Abonnez-vous à notre lettre d’information

Espace pro