C’est avec tristesse et stupéfaction que l’on apprend le décès d’Alber Elbaz, homme de grand talent. Le Musée des Arts Décoratifs conserve de multiples exemples de sa créativité grâce à d’importants et généreux dons de la maison Lanvin en 2006, 2011 et 2015 de ses prototypes de défilés. Ces créations de prêt-à-porter féminin illustrent la subtilité de coloriste et l’attachement sensuel d’Alber Elbaz aux étoffes.

Avec l’humour et le panache qui le caractérisaient, il avait participé à l’exposition « Dans la ligne de mire » organisée en 2013 au Musée des Arts Décoratifs. Il y proposait, dans la salle de bain de la couturière Jeanne Lanvin, une étonnante scénographie intitulée Les Ravisseuses sur le thème du vol de bijoux, mettant en scène une sélection des plus beaux bijoux d’Elie Top, son collaborateur de longue date.

Certaines de ses robes étaient encore récemment présentées à une place d’honneur dans l’exposition « Harper’s Bazaar, premier magazine de mode », en regard du célèbre portrait Lost in fashion du créateur israélo-américain par l’artiste chinois Liu Bolin paru en 2011 dans la revue New Yorkaise. Alber Elbaz était présent au Gala de la Mode du Musée des Arts Décoratifs, inaugural de cette exposition en février 2020.

Restons en contact

Abonnez-vous à notre lettre d’information

Espace pro

fond=article-normal}{id_article}{env}