SALLE 1  -1919 -1935 L’ERE ANDRE CITROEN : OSER ET S’EXPOSER SALLE 2 - LES EXPEDITIONS. L’EXEMPLE DE LA CROISIERE NOIRE SALLE 3  - LES DERNIERES REALISATIONS D’ANDRE CITROEN ET LA REPRISE PAR MICHELIN SALLE 4 - 1955 -1970  ARTS GRAPHIQUES ET PUBLICITE : L’ART FAIT VENDRE SALLE 5  -1970-1990 - EN AVANT CITROEN  - LES  ANNEES RSCG SALLE 6 -. 1990 - 2000 : VOUS N’IMAGINEZ PAS TOUT CE QUE CITROEN PEUT FAIRE POUR VOUS

Histoire du logo

En 1925, la Tour Eiffel devient la tour Citroën

La traversée de Charles Lindbergh

La caravane Citroën

La signalisation routière

L’usine instrument de communication

Vente à crédit et assurance

Citroën et le marketing de l’enfant

Le réseau

La communication par l’architecture : le style citroën à travers le monde

 

SALLE 1 (1919 -1935)
L’ERE ANDRE citroën : OSER ET S’EXPOSER

En 1925, la Tour Eiffel devient la tour Citroën.

A la veille de l’ouverture de l’exposition internationale des Arts Décoratifs en 1925, le fabricant d’enseignes lumineuses Jacopozzi vient proposer à André Citroën un projet étonnant qui aura un impact extraordinaire dans le monde entier.

Le 4 juillet 1925, la tour Eiffel s’embrase révélant le nom de citroën flamboyant parmi les étoiles, les comètes donnant l’impression d’un gigantesque feu d’artifice. 6000 mètres de câbles électriques et 250 000 lampes électriques de six couleurs différentes seront nécessaires pour réaliser cette féerie, la hauteur des lettres du mot Citroën atteint 30 mètres.

Chaque année le décor sera renouvelé. Elle s’éteindra définitivement en 1935 lors de la reprise de l’entreprise par Michelin.