SALLE 1  -1919 -1935 L’ERE ANDRE CITROEN : OSER ET S’EXPOSER SALLE 2 - LES EXPEDITIONS. L’EXEMPLE DE LA CROISIERE NOIRE SALLE 3  - LES DERNIERES REALISATIONS D’ANDRE CITROEN ET LA REPRISE PAR MICHELIN SALLE 4 - 1955 -1970  ARTS GRAPHIQUES ET PUBLICITE : L’ART FAIT VENDRE SALLE 5  -1970-1990 - EN AVANT CITROEN  - LES  ANNEES RSCG SALLE 6 -. 1990 - 2000 : VOUS N’IMAGINEZ PAS TOUT CE QUE CITROEN PEUT FAIRE POUR VOUS

 

 

 

 

 

 

 

 

SALLE 4 (1955 -1970)
ARTS GRAPHIQUES ET PUBLICITE :
L’ART FAIT VENDRE

L'équipe : Robert Delpire, Claude Puech, Jacques Wolgensinger - Pierre Bercot directeur général ·

La technique : Valoriser l’innovation technique par l’originalité de la création artistique. Des modèles révolutionnaires(DS), un design qui fait entrer la voiture au musée comme objet d’art (la triennale de Milan en 1957) et sa publicité comme expression artistique appliquée.

Claude Puech, adjoint de René Trabaud lui succède et prend en main le lancement de la DS en septembre 1955. Frappé par la pauvreté du discours et des images publicitaires automobiles, il va regarder vers l’étranger. Olivetti est pour lui le meilleur exemple : l’intervention des artistes confère tant aux produits qu’à leur image, une qualité et une originalité qui les propulse bien au-delà, les fait sortir du champ de la publicité classique.

Il va faire travailler Robert Doisneau, puis Pierre Jahan qui réalisera trois brochures pour la DS, en particulier celle de Triennale de Milan en 1957 où la DS dessinée par Flaminio Bertoni sélectionnée par Gio Ponti est exposée comme un objet d’art.

Il rencontre Robert Delpire éditeur de Neuf puis de L’Oeil , qui souhaite obtenir pour Henri Cartier-Bresson, l’autorisation de photographier les usines. Après un entretien avec Pierre Bercot directeur général, la réflexion, la recherche puis une collaboration exemplaire débute avec le Double chevron, journal interne dont le 1er numéro paraît en mai 1960. Delpire propose un format à l’italienne et une typo surdimensionnée qui sont les deux constantes que l’on retrouvera dans la plupart des brochures. Les photos sont signées Henri Cartier-Bresson, Marc Riboud.

Puech et Delpire tous deux passionnés d’art contemporain.vont faire travailler photographes, illustrateurs, peintres, typographes (William Klein, Henri Martin, Beni Trutman, Sarah Moon, Helmut Newton, André François, Topor, Alain Le Foll, Lubalin entre autres) pour réaliser dans les brochures une synthèse rigoureuse et flamboyante entre le produit et son image. L’édition publicitaire considérée comme un sous produit, comparé à l’affiche, l’annonce et le film retrouve avec Delpire toute sa noblesse comme à la grande époque de Draeger.
Les modèles dessinés par le sculpteur Flaminio Bertoni seront servis magistralement par une publicité que Puech considère comme « un acte culturel « Les brochures sont d’abord consacrées aux deux grandes stars de citroën : la 2 CV, la DS , puis à l’AMI6.

La première brochure La liberté en 2CV donne le ton., à la 2CV s’associe un style de vie »La voiture qui vous ouvre le monde ». Le texte tonique, drôle est signé Jacques Wolgensinger, (journaliste qui va créer la direction de l’information et des relations publiques citroën), les photos André Martin et Beni Trutman.
Le concept général de chaque brochure est servi par la mise en page du texte et des images en parfaite adéquation où l’œil sans cesse surpris rebondit du gros plan au paysage, de la plongée à la contre plongée, de la photographie impressionniste à la typographie devenue illustration etc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l'histoire de la 2CV

l'histoire de la DS