Deux mouchoirs ayant appartenu à Nissim de Camondo

Infirmière de la Croix-Rouge pendant la Première Guerre mondiale, Renée d’Orville (ou Dorville, 1891- 1971) a soigné Nissim de Camondo (1892-1917) pendant sa convalescence, après son opération de l’appendicite en janvier 1915. Elle est devenue son amante peu après. Leur liaison passionnée a duré jusqu’à la disparition du jeune pilote aviateur en combat aérien, le 5 septembre 1917. Renée Dorville a conservé toute sa vie les souvenirs du jeune homme. Ces mouchoirs ont été donnés par l’une de ses parentes, Mme Arlette Cherpantier. Ils font suite à un premier don d’objets ayant appartenu à Nissim de Camondo en 2013, parmi lesquels figurait le portefeuille qu’il portait sur lui au moment où son avion a été abattu.

Il était tout à fait inespéré de retrouver ainsi cent ans plus tard de tels souvenirs. Ces mouchoirs ont été présentés dans l’exposition « Nissim de Camondo et la grande Guerre, 1914-1917 » (21 sept. 2017 – 11 mars 2018) qui a marqué le centenaire de la disparition de Nissim de Camondo.