Philippe Burty (auteur), livre {Les Émaux cloisonnés anciens et modernes}, Marz joaillier (éditeur), Paris, 1868

Le joaillier parisien Martz commande cette étude historique à Philippe Burty, figure du japonisme. Publié en 1868, cet exemplaire est unique par le travail de la plaque d’émail représentant Jurojin, dieu shinto de la sagesse et de la longévité dessinée par Alexis Falize (1811-1898) et réalisée par Antoine Tard (actif 1867-1889), mais aussi par la reliure de Rémy Petit, dix gouaches de Louis Pierre-Guillaume Régamey (1814-1878) et quatre chromolithographies de son fils, Félix Régamey (1844-1907). Présenté à l’exposition des œuvres et produits modernes à l’Union centrale en 1869, cet ouvrage est un témoin de l’implication de l’Union centrale dans la promotion des arts asiatiques depuis la fin du XIXe siècle et encore de nos jours avec une salle dédiée au japonisme.