© Rémi Freyermuth

Au milieu du XVIIIe siècle, Gabriel de Saint-Aubin se fait une spécialité de petits croquis saisissant sur le vif les activités de ses contemporains. Dans ce film, la troisième dimension du papier se perçoit lors d’une observation rapprochée où les aspérités deviennent évidentes. L’encre et l’aquarelle ont pénétré dans le papier, entre les fibres, à la différence des matériaux secs qui restent sur les crêtes.