Le Musée des Arts Décoratifs célèbre l’histoire du design accessible au plus grand nombre à travers deux des plus célèbres enseignes de distribution d’objets du quotidien qui ont su démocratiser le design : Prisunic et Monoprix.

Cléo Charuet / Cleoburo, Emballages Monoprix, 2009[en]Cléo Charuet / Cleoburo, Monoprix packaging, 2009
© Cléo Charuet / Cleoburo

L’exposition « De Prisunic à Monoprix : L’histoire du design populaire français » retrace dans ses collections permanentes et à travers 300 œuvres (mobilier, objets et affiches publicitaires), cette aventure créative indissociable du slogan « Le beau au prix du laid », devenu culte. Elle revient sur les plus grands succès des collaborations, initiées dans les années 1960 par Prisunic, jusqu’aux plus récentes avec Monoprix, avec des designers de renom qui se sont succédés comme Terence Conran, Marc Held, India Mahdavi, Constance Guisset, Ionna Vautrin, mais aussi des graphistes et photographes (Peter Knapp), stylistes (Alexis Mabille) et autres illustrateurs parmi les plus créatifs de leur époque.