À table avec Charlotte Perriand et Le Corbusier

Lié à la nécessité de gagner de la place, le rangement devient une des grandes préoccupations pour les aménagements intérieurs de l’après-guerre. Pionnière, Charlotte Perriand affirme : « Le rangement est prioritaire : il pourra être ou non incorporé à l’architecture ; puisqu’il répond aux plus grands besoins de l’équipement, il doit être résolument industrialisé ».

En 1947, elle élabore la maquette d’une cuisine type pour l’Unité d’habitation de Marseille, bâtiment emblématique construit par Le Corbusier à Marseille de 1947 à 1952. Dans la réalisation définitive par l’Atelier de Le Corbusier, les idées générales du projet de Charlotte Perriand sont reprises : portes coulissantes, contact de la maîtresse de maison avec ses invités grâce à la cuisine-bar totalement intégrée au séjour.