Une saison au Musée des Arts Décoratifs

Le soir, sur le toit.

Dans le cadre de sa résidence au Musée des Arts Décoratifs de Paris, Alexandre Humbert révèle la vie des toits du musée, qui sont également ceux du palais du Louvre. Ce film, réalisé peu de temps avant le nouveau confinement, fait écho à la place des institutions culturelles qui n’existent que lorsqu’elles sont visitées.

Le soir, sur le toit.

Un film de Alexandre Humbert
Écrit par Alexandre Humbert & Déborah Janssens
Lu par Régine Soulier
Composition originale par Arnaud Pujol

Armoire surréaliste, Marcel Jean (1900-1993), France, 1941. Peinture sur bois. Legs de l’artiste, 1994. Inv. 994.23.1 © MAD, Paris / photo : Jean Tholance

Chapitre 1 : Automne

Ce film, le premier d’une série de 4 qui seront révélés au rythme des saisons, est le regard subjectif que le vidéaste Alexandre Humbert pose sur le Musée des Arts Décoratifs.

Laissez-vous guider par la voix d’un visiteur, un mélange de sentiments, d’impressions qui mettent en avant l’exploration d’un processus créatif et découvrez la programmation en cours et à venir.

Une saison au Musée des Arts Décoratifs - Chapitre 1 : Automne - YouTube

Écrit et réalisé par Alexandre Humbert / Lu par Anne-Solène Delfolie / Composition Originale par Arnaud Pujol


Œuvres et documents figurant dans la vidéo :
Harper’s Bazaar, septembre 1992, couverture, photographie de Patrick Demarchelier © Hearst Magazine Media, • Harper’s Bazaar, couvertures, © Hearst Magazine Media • Harper’s Bazaar, novembre 1950, photographie de Richard Avedon • Antoine de Parseval, Défilé Helmut Lang, 1997, Paris, Musée des Arts Décoratifs • Jeanne Lanvin, dessin de collection, robe Pénombre, 1929, Collection Patrimoine Lanvin • Adolphe de Meyer, Harper’s Bazaar, avril 1929 • Harper’s Bazaar, décembre 1993, Photographie de Peter Lindbergh, © Peter Lindbergh • Helmut Lang, Robe, 1993 © MAD Paris • Harper’s Bazaar, octobre 1938, couverture, illustration A.M. Cassandre, © CASSANDRE • Cartier, New York, ornement de tête, vers 1924, Collection Cartier © DR • Bernard et François Baschet, robes réalisées pour le film de William Klein « Qui êtes-vous Polly Maggoo ? », 1966, Paris, Musée des Arts Décoratifs • Elsa Schiaparelli, Robe du soir, 1938, © MAD Paris • Harper’s Bazaar, 1er septembre 1938, photographie de George Hoyningen-Huene © George Hoyningen-Huene • Harper’s Bazaar, septembre 2013, photographie Richard Burbridge © Richard Burbridge / Art + Commerce • Harper’s Bazaar, 15 mars 1939, couverture, illustration A.M. Cassandre, © CASSANDRE • Harper’s Bazaar, mars 2016, Photographie de Cindy Sherman © Cindy Sherman. Courtesy the artist and Metro Pictures, New York • Demna Gvasalia pour Balenciaga, Robe, 2020, Paris, Archives Balenciaga • Pierpaolo Piccioli pour Valentino, Robe, 2018, Rome, Valentino SPA • Louis Vuitton par Nicolas Ghesquière, Robe, 2019, Collection LOUIS VUITTON • Givenchy par Clare Waight Keller, Robe, 2019, Archives Givenchy • L’Astronomie, tapisserie de Flandres, vers 1515, Goteborg, Röhsska Museet • Francis Jourdain, Projet de décor intérieur, vers 1928, © Adagp, Paris 2020 • Jean-Paul Jungmann, Étude pour Autour d’une ruine future sur la colline de Chaillot ou le bel aujourd’hui, 1977-1978 © Adagp, Paris 2020 • Jean Royère, Fauteuil Œufs, vers 1950 © Adagp, Paris 2020 • André Groult, Chambre de Madame dans les appartements intimes d’une Ambassade française, 1924 © Adagp, Paris 2020 • Photographie : Don Honeyman © Don Honeyman, • Photographie : Joe Gaffney © Joe Gaffney • Photographie : Pierre Boucher © Pierre Boucher • Photographie : Willy Ronis © Willy Ronis

Chapter 1 : Autumn

The first in an ongoing series of films, visionary director Alexandre Humbert explores of the creative process within the ever-changing halls of the Musée des Arts Décoratifs and provides a glimpse of current exhibitions for Autumn and those to come in future seasons.

Une saison au Musée des Arts Décoratifs - Chapter 1 : Autumn - YouTube

Written and directed by Alexandre Humbert / Narrated by Anne-Solène Delfolie / Original composition by Arnaud Pujol


Artworks and documents featured in the video :
Harper’s Bazaar, septembre 1992, couverture, photographie de Patrick Demarchelier © Hearst Magazine Media, • Harper’s Bazaar, couvertures, © Hearst Magazine Media • Harper’s Bazaar, novembre 1950, photographie de Richard Avedon • Antoine de Parseval, Défilé Helmut Lang, 1997, Paris, Musée des Arts Décoratifs • Jeanne Lanvin, dessin de collection, robe Pénombre, 1929, Collection Patrimoine Lanvin • Adolphe de Meyer, Harper’s Bazaar, avril 1929 • Harper’s Bazaar, décembre 1993, Photographie de Peter Lindbergh, © Peter Lindbergh • Helmut Lang, Robe, 1993 © MAD Paris • Harper’s Bazaar, octobre 1938, couverture, illustration A.M. Cassandre, © CASSANDRE • Cartier, New York, ornement de tête, vers 1924, Collection Cartier © DR • Bernard et François Baschet, robes réalisées pour le film de William Klein « Qui êtes-vous Polly Maggoo ? », 1966, Paris, Musée des Arts Décoratifs • Elsa Schiaparelli, Robe du soir, 1938, © MAD Paris • Harper’s Bazaar, 1er septembre 1938, photographie de George Hoyningen-Huene © George Hoyningen-Huene • Harper’s Bazaar, septembre 2013, photographie Richard Burbridge © Richard Burbridge / Art + Commerce • Harper’s Bazaar, 15 mars 1939, couverture, illustration A.M. Cassandre, © CASSANDRE • Harper’s Bazaar, mars 2016, Photographie de Cindy Sherman © Cindy Sherman. Courtesy the artist and Metro Pictures, New York • Demna Gvasalia pour Balenciaga, Robe, 2020, Paris, Archives Balenciaga • Pierpaolo Piccioli pour Valentino, Robe, 2018, Rome, Valentino SPA • Louis Vuitton par Nicolas Ghesquière, Robe, 2019, Collection LOUIS VUITTON • Givenchy par Clare Waight Keller, Robe, 2019, Archives Givenchy • L’Astronomie, tapisserie de Flandres, vers 1515, Goteborg, Röhsska Museet • Francis Jourdain, Projet de décor intérieur, vers 1928, © Adagp, Paris 2020 • Jean-Paul Jungmann, Étude pour Autour d’une ruine future sur la colline de Chaillot ou le bel aujourd’hui, 1977-1978 © Adagp, Paris 2020 • Jean Royère, Fauteuil Œufs, vers 1950 © Adagp, Paris 2020 • André Groult, Chambre de Madame dans les appartements intimes d’une Ambassade française, 1924 © Adagp, Paris 2020 • Photographie : Don Honeyman © Don Honeyman, • Photographie : Joe Gaffney © Joe Gaffney • Photographie : Pierre Boucher © Pierre Boucher • Photographie : Willy Ronis © Willy Ronis

« Les impatients » d’Alexandre Humbert

Dans le cadre exceptionnel du confinement, le designer et réalisateur Alexandre Humbert, qui explore le film en tant que matière pour construire des objets cinématographiques, a créé une œuvre originale en étroite synergie avec le Musée des Arts Décoratifs. L’œil de sa caméra suit dans le musée plongé dans l’obscurité, le déplacement de trois personnes, l’adjoint au responsable de la sécurité, la responsable du département des collections et le directeur du Musée. Trois voix racontent ainsi l’objet, figé dans le noir, impatient de retrouver la lumière, trois voix qui deviennent outil de narration pour dévoiler les œuvres, actrices du film et le musée, nouveau décor en attente de public.

« Le Musée des Arts Décoratifs est la matière première du film, un musée avec une collection d’ampleur sur laquelle je pouvais m’appuyer pour parler de ce sentiment de solitude, à la fois du point de vue de ses œuvres et de ses employés. Un sentiment qui fait écho au fonctionnement de tant d’autres institutions culturelles majeures à travers le monde pendant ce confinement. »
Alexandre Humbert, réalisateur

« Avec Alexandre Humbert l’objet devient paradoxalement matière à création. Il n’est plus le résultat d’un processus créatif mais le point de départ d’une narration, le héros d’un film, lui-même nouvel objet de design. L’objet se multiplie et se démultiplie, pour devenir par l’image et le son, une nouvelle œuvre, sensible et poétique. J’aime cette idée d’infini et de dépassement que le designer-cinéaste propose à l’objet. Il a semblé naturel de lui offrir le Musée des arts décoratifs comme terrain de réflexion en ce temps si complexe de confinement. »
Cloé Pitiot, conservatrice au Musée des Arts Décoratifs

Alexandre Humbert en résidence

Mai 2020, la France est confinée, les musées sont fermés. Alexandre Humbert, designer-réalisateur dont la recherche avant-gardiste et prospective s’oriente vers la production d’objets cinématographiques plutôt que d’objets, contacte Cloé Pitiot, conservatrice design moderne et contemporain au Musée des Arts Décoratifs. Son projet : filmer à l’intérieur d’un musée fermé la vie des œuvres, impatientes de retrouver leur public et les équipes qui y travaillent toujours. Une réflexion sur ce qu’est un objet privé de lumière, de regards et une institution vide mais pourtant très vivante. Intrigués et curieux, Olivier Gabet (Directeur du Musée) et Sylvie Corréard (Directrice Générale) valident l’initiative.

Pendant quelques jours, Alexandre déambule dans les espaces du musée et capture l’ambiance, les sons, les lumières et les mots, les déplacements du directeur du musée, de la responsable des collections et du chef de la sécurité. Le film “Les impatients” est le fruit de ces rencontres avec des objets, des espaces, des hommes et des femmes. Une grande poésie se dégage du court-métrage, qui touche le public et immortalise une période inédite dans l’histoire de France et du bâtiment.

Nous décidons de poursuivre l’aventure avec Alexandre Humbert et lui offrons la possibilité de résider en tant qu’artiste au musée. Pendant une année, installé au sein de l’institution, il réalisera plusieurs films, s’inspirant de la vie du musée comme matière première de ses narrations : Programmation, Expositions, Collections, Équipes, …

Premier opus de ce travail, “Une saison au Musée des Arts Décoratifs, Chapitre 1 : Automne” présente la programmation 2020-2021. Une immersion au cœur des expositions en cours (Harper’s Bazaar, Dessin sans réserve) et des indices sur celles à venir (Luxes, Printemps incertain et Histoires de photographies). Conçue comme une œuvre en perpétuelle évolution, les chapitres de cette saison (Automne sera suivi d’Hiver, Printemps et Été) se complèteront les uns les autres, pour former un ensemble cohérent et accessible à tous. Le regard particulier du designer sur le musée et ses œuvres, son investissement quotidien in situ durant une année - à contre-courant de l’accélération et de l’immédiateté qui caractérisent notre époque - seront pour les mois à venir la signature de l’institution.